Richard, Patrick, et les autres… (ou le syndrome Les Experts)

Vous ai-je déjà parlé de ce que j’appelle le syndrome Les Experts ? C’est quand à force de regarder la télé, on en arrive à un point ou c’est la télé qui nous regarde. C’est ce qui m’arrive avec certaines séries. J’ai toujours évité de dire « j’aime les séries TV », parce que je trouve que ça ne veut rien dire. D’ailleurs j’ai souvent du mal avec ceux qui le disent. C’est comme dire j’aime la bouffe. Et bien non, je n’aime pas le céleri ni les tomates,  donc ça ne colle pas. De même, on ne peut pas « aimer les séries TV ». Sérieux, vous mettriez dans le même panier Derrick et Homeland ? CQFD.

Donc il est de ces séries qu’on va regarder parce que c’est la mode, et qui vont finir par nous regarder. On les reprendra de temps à autre avec plaisir, quand le temps de la lassitude sera révolu, peut être même qu’on en aura envie de rattraper les saisons ratées, c’est ce qui m’arrive avec Dr House par exemple en ce moment (mon article ici !).

   

Sur ce créneau se place pour moi en première ligne toute la clique des Experts. D’où le nom que j’ai donné au syndrome. Parce que les Experts, c’était quand même vachement bien au début, quand on découvrait l’univers de la police scientifique, dans la ville de tous les vices en plus (Las Vegas NDLR) ! Et puis les mèches de cheveux, les fibres de fringues, les traces de sang nettoyées à la javel, on a fini par en avoir marre. D’autant que comme le Dr House met toujours trois plombes et quinze traitements pour trouver la maladie, et bien nos petits experts c’est pareil ils en essayent des fausses pistes avant de trouver l’assassin ! Et ce même quand ils s’aident entre eux (des cross-over en veux-tu en voilà !), même avec du matos dernier cri (entre parenthèse, à Miami et Manhattan ils ont plus de budget qu’à Vegas !). J’aimerais bien qu’une fois ils le trouvent dès le début sans se tromper, mais vous me direz voilà la tronche de l’épisode… Ok, pas faux, donc je sors. En tout cas l’avantage c’est qu’on peut perdre le fil mais regarder de temps en temps un nouvel épisode, juste pour voir. Et ça fonctionne globalement. Sans doute la raison de leur longévité à l’écran.

Enfin bref, si on relit mon titre ce n’est pas des Experts que je voulais vous parler mais des séries – du même ordre me direz-vous puisqu’on reste dans le polar – qui donnent ce même effet de lassitude. Je vous passe FBI Portés disparus, car je la maîtrise assez peu, ayant tout de suite vu que c’était de la même catégorie que les Experts, et étant déjà lassée des premiers, je ne me suis arrêtée que sur quelques épisodes, toutefois relativement réussis.

Cold Case2003 à 2010

Après, si on prend l’ordre chronologique, arrive Cold Case, la super série des affaires non résolues. Lily Rush, elle, ne bossait que sur des affaires non résolues, tel Fox Mulder en son temps sur ses X-Files. Bon, celles de Lily étaient beaucoup moins paranormales. Elles étaient mêmes tout à fait normales. Du coup, au bout d’un moment, la chute dans l’escalier accidentelle qu’on a eu peur d’avouer à la police parce qu’à l’époque on prenait de la drogue et que du coup on était le suspect n°1, comment vous dire… Et bien moi j’ai classé l’affaire. C’était ceci dit une très bonne série, avec une BO géniale à chaque fois. L’intérêt ? Le montage, très bon (on ne rend jamais assez hommage aux monteurs), les flash-back rétro avec la bande son qui va avec. C’est d’ailleurs à cause de cette BO si variée que la série n’a jamais fait l’objet d’une sortie DVD (question de droits pour les musiques). Info rigolote, il y a eu un cross-over avec devinez qui ? Les Experts pardi ! (Ceux de Manhattan).

The Mentalist2008 à encore

En 2008 un nouvel arrivant fit son apparition sur les écrans. Pas flic celui là mais simple consultant. Plus à mon goût que Lily Rush physiquement, quoique Lily avait un co-équipier Scotty Valens…. oups je m’égare ! Donc, disais-je, un consultant, oui chez les flics US c’est à la mode. Parce que voyez-vous, avec des Experts qui passent des jours à attendre leurs résultats ADN, on finit par croire qu’ils ne sont pas très doués. Alors on leur colle des consultants. Patrick Jane, qu’il s’appelle, et c’est un ancien Médium (comprendre un charlatan qui exploitait son talent d’observateur pour faire croire aux gens qu’il avait des pouvoirs magiques – en gros). Il a arrêté parce que sa femme et sa fille ont été sauvagement assassinées par John le Rouge, un tueur en série qui s’amuse à les lui hacher menues (pour être polie). Même principe que dans beaucoup de séries, premier épisode le tueur en série refait surface, Patrick déboule car il connaît l’affaire, et comme il est doué, et qu’il connaît du monde, il se fait embaucher par la police comme consultant. Et évidemment sans lui la pauvre inspecteur Lisbon, (oui parce qu’évidemment c’est une femme, il faut bien que Jane retrouve l’amour un jour), ne résoudrait pas pléthore d’affaires. Bah voilà quoi ! Au bout d’un moment, pareil ça devient usant… J’ai appris qu’on allait bientôt savoir qui est John le Rouge. J’ai décroché depuis un moment donc…bof quoi. Voilà. L’intérêt ? Simon Baker, son sourire, …oups je m’égare encore. Mais c’est déjà une bonne raison de regarder. Plus sérieusement je m’y prends encore de temps en temps pour le personnage de Patrick Jane et son humour. Je le trouve assez marrant quand il n’est pas en bad-trip.

Castle2009 à encore

2009, rebelote ! Enfin rebelote… disons qu’on retrouve la même chose, mais en pas pareil. Richard Castle n’est pas mentaliste mais écrivain. Mais bon ça revient au même puisqu’un tueur en série tue des gens comme dans ses romans, donc il passe de suspect à coup de main, et comme il connaît du monde, il se tape l’incruste pour trouver l’inspiration. Et son inspiration, c’est Kate Beckett, la fliquette de service. Le passif de Rick Castle est plus léger que celui de Patrick, certes. Divorcé plein de fois, une fille super sérieuse et une mère tout le contraire qui vivent avec lui (en gros lui, c’est un mix des deux!), dragueur invétéré, pété de thunes, le type qu’on aime bien détester quoi ! Il exaspère surtout Kate Beckett qui bien entendu le kiffe, ce qui est réciproque et qui va aboutir à ce qu’on attend ou qu’on espère sans l’attendre ni l’espérer de peur que la série n’en devienne fade. C’est ce qui se passe. Dommage. L’intérêt ? Nathan Fillion, que j’attendais dans un rôle semi-comique depuis sons apparition dans Desperate Housewives. J’aime bien les boulettes de Castle dans les premières saisons, c’est assez drôle et c’est frais. Mais ça va 5 minutes.

Dans chacune de ces séries, les enquêtes primaient et c’est que me plaisait. Mais  ce genre de concept ne dure qu’un temps évidemment quand on tire sur la corde au bout d’un moment elle se casse. Du coup, à chaque fois, ils ont essayé à un moment ou un autre de creuser la psychologie des personnages. Mais je trouve que ça tombe très souvent à plat, car trouver le juste équilibre entre les enquêtes, les fils rouges et la psychologie des personnages, ça finit par faire beaucoup. Et le mélange est difficile à doser. Et ça devient vite indigeste. Comme les gâteaux au chocolat. Mais bon, comme les gâteaux au chocolat, quand on s’est remis de l’indigestion, on en reprend parfois une part avec plaisir. C’est ça l’effet les Experts. Et ça marche à tous les coups !

Il y a une dernière série qui surfe aussi sur la vague, c’est Esprits Criminels. Mais sur celle-ci le syndrome ne m’a pas encore gagnée. Il faut dire que les profils de tueurs en série cinglés, ça fait de la matière avant que le scénario se répète. Et il faut dire aussi que je ne la suis pas épisode par épisode. A étudier dans u prochain billet… En attendant je vous laisse patater devant tout ça, et me dire ce que vous likez dans la catégorie syndrome-les-experts !

Publicités

9 réflexions sur “Richard, Patrick, et les autres… (ou le syndrome Les Experts)

  1. Polina dit :

    « C’est quand à force de regarder la télé, on en arrive à un point ou c’est la télé qui nous regarde.  » Haha, j’en connais un à qui je meurs d’envie de la recracher celle-là !

  2. pierforest dit :

    Il y a aussi « Breaking Bad », Dexter, « Game of Thrones », Homeland et « Les Alphas » qui sont vraiment biens. J’écoute encore Le Mentaliste, à l’occasion et même en rediffusion, notamment pour l’humour de Patrick Jane et les personnages assez sympathiques, Kimball Cho, Summer, l’amourette entre Van Pelt et Rigsby. Bret Stiles est aussi un personnage intéressant. Criminal Mind et CIS NY c’est maintenant assez out.

  3. tequi dit :

    Perso je me suis lassée surtout de Bones et Criminal Minds. Je les mets de côté pour les jours de disette comme tu dis.
    Mentalist est aussi de côté, mais ça passe encore bien, surtout les épisodes en rapport avec Red John ! 😉
    Et par contre Castle, y a rien à faire, je ne m’en lasse pas et je ne trouve pas que le fait qu’ils soient maintenant en couple ait affadi la série !
    Oui et bon moi je dis les « j’aime les séries ». Parce que d’un point de vue général, j’aime ce « format » de divertissement. Et puis c’est quand même plus rapide que de citer le nom de toutes les séries que j’aime parce qu’il y en a pléthore ! 😉

    • desperatecouchpotatoe dit :

      Bones je n’ai jamais essayé ! Ce que j’aime bien avec Criminal Minds c’est qu’on n’a pas besoin de suivre chauque épisode a un début et une fin, tu peux encore en toper un par ci par là et l’apprécier. Ce qui n’est plus très souvent le cas avec le Mentalist je trouve, moi l’affaire John le Rouge j’ai trop décroché pour capter quoique ce soit !! Castle je me suis vraiment lassée, mais je ne suis pas fan du perso de Beckett à la base et je trouve qu’en couple elle en perd encore un peu. Lui il est toujours assez frais, ça peut passer si je suis bien lunée ;-D Sur le « format » série je valide, et c’est clair que si tu commences à tout citer t’as pas fini, il y en a vraiment pas mal qui valent de coup !! Je joue sur les mots, quoi ! J’aime le cinéma aussi lol ;-D

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s