Escapade autour des Châteaux de la Loire… Episode 2 – Chambord

Comme dirait ma bouille d’amour, « je veux aller voir Chambord parce que c’est le plus gros château ! » Il dira une heure plus tard « j’en ai marre, c’est trop long, je veux tout casser« , mais ça c’est un détail.

@desperatecouchpotatoe

Chambord – @desperatecouchpotatoe

Effectivement, Chambord c’est un peu avant Versailles le château de toutes les démesures : 156 m de long, 56 m de haut, 77 escaliers, 282 cheminées (je vous raconte pas les stères de bois pour chauffer tout ça !), et 426 pièces (je vous rassure tout de suite, on ne peut pas toutes les visiter, sinon on y serait encore…).

Quand on arrive à Chambord, déjà c’est agréable, de la forêt à perte de vue, celle du domaine du même nom, où j’ai même aperçu une biche. Bref la nature à l’état pur. Quand on approche du château, c’est tout de suite moins glamour : du parking à perte de vue, des toilettes payantes et des aires de pique-nique couvertes pour les groupes, avant d’arriver sur une espèce de place en carton-pâte garnie de snacks, brasserie et boutiques-épiceries-fines. Après on fait la queue pour avoir ses billets. Première bonne surprise du séjour, j’avais pour une fois pensé à m’équiper du Saint Graal, à savoir ma carte de guide-conférencière (et ouais, ça vous en bouche un coin, hein ? (A moi aussi !) Je bénéficie en effet de ce titre somme toute pompeux très classe, avec la mention spéciale Histoire,  Arts, Patrimoine -alors que mon Histoire de France est très approximative et de la mention anglais -allemand -alors que je n’aligne pas trois phrases en allemand sans 25 fautes de grammaire – mais bon, ça encore c’est un détail ;-D), qui dans le Val de Loire est traité à sa juste valeur, c’est à dire ouvrant la gratuité pour les sites historiques. Ajoutez à cela un enfant en bas âge, vous entrez à 3 dans le majestueux château pour la modique somme de 11.50 €. Pluie oblige, pas trop de foule pour profiter des extérieurs. Pluie oblige toujours, pas trop envie de profiter des extérieurs. Travaux obligent, enfin, pas trop l’occasion de profiter des extérieurs. Du coup rendez-vous à l’intérieur pour une série de wahouw consécutifs. Parce que Chambord, ça en impose. Même dedans.

Emblème de la Renaissance française à travers le monde, Chambord se dresse pour commencer dans le plus grand parc clos d’Europe (32 kms de murs pour border les 5 440 Ha du domaine !). Si la grandeur du domaine et l’aspect extérieur du château ne suffisent pas à vous impressionner, ce sera chose faite à l’intérieur et dès l’entrée, avec l’escalier à double révolution, magnifique curiosité architecturale constituée de deux escaliers imbriqués en vis autour d’un noyau central, qui font que deux personnes empruntant chacune une volée s’apercevront par les ouvertures du noyau mais ne se croiseront pas ! Son décor sculpté est juste un chef-d’oeuvre de la Renaissance. Cette pièce maîtresse dessert les deux étages et les toits-terrasses que vous pourrez également parcourir pour observer d’en haut le domaine.

Je ne vais pas vous en faire la visite guidée, car ce jour là j’étais off, mais voilà en gros ce que vous pourrez admirer au détour des paliers de l’escalier du Donjon :

Au Rez-de-Chaussée :

– La salle audiovisuel, à ne pas manquer pour resituer ses repères historiques et faire le point sur les notions d’architecture de l’édifice. Rasant pour les enfants, mais assez court pour ne pas les faire pleurer dès le départ…

– Les salles de réception, meublées et agrémentées d’œuvres picturales

– La salle des carrosses, parfait pour les enfants, fillettes qui y reconnaîtront les voitures des contes de fées, et petits mecs qui y verront des engins roulants, donc de quoi les contenter… Au détour de ces pièces, quelques éléments architecturaux sculptés à voir grandeur nature pour les amateurs…

@desperatecouchpotatoe

Carrosse – @desperatecouchpotatoe

Au premier étage : Les appartements

– De parade, de la reine (occupé par les deux épouses successives de Louis XVI), du XVIIIème siècle (la période de l’Histoire où le château fut le pus habité), mais aussi et pas des moindres, ceux de François Ier dans de qu’on appelle l’aile royale, ainsi qu’un musée consacré au Comte de Chambord, propriétaire des lieux de 1820 à 1881

– La chapelle, terminée sous Louis XIV par Hardouin-Mansart (l’architecte de Versailles NDLR), qui se trouve être la plus grande pièce du château

Photos @desperatecouchpotatoe

Au second étage :

– Occupé essentiellement par la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, Chambord ayant été bâti par le Roi pour servir de pavillon de chasse (une petite bicoque sans prétention pour venir chasser le week-end, quoi !), on y retrouve des collections de tapisseries sur les mythes liés à la chasse, et une vitrine sur les chasses présidentielles très intéressante (les menus proposés pour les chasses de Giscard, pas mal…).

Au troisième étage : les terrasses

-Idéal pour voir de plus près le spectacle de la tour-lanterne en haut de l’escalier central et des toiture,s à mi-chemin entre le style Gothique et la Renaissance italienne, ainsi que pour admirer le domaine à perte de vue.

On ne terminera pas sa visite sans un petit passage par la boutique (de toute façon comme c’est bien foutu vous n’aurez pas le choix…), très fournie en librairie relative à l’Histoire de France, aux châteaux de la Loire en général, et à l’architecture, sans oublier bien entendu le coin des bambins, histoire de casser un peu plus la tirelire si la marmaille est amatrice de princesses ou de chevaliers… (moi j’ai tenu bon ahaha !)

Voilà le p’tit tour du propriétaire de cette humble demeure, que François Ier se plaisait à surnommer « la maison » mais qu’il n’occupa que 72 jours en 32 ans de règne, ne voyant ainsi même pas l’achèvement de son oeuvre, puisqu’à sa mort en 1547 n’étaient achevés que le donjon et l’aile royale. C’est en effet son fils Louis II puis Louis XIV, également férus de chasse, qui donneront à Chambord l’aspect qu’on lui connaît de nos jours.

Pratique : 

Ouvert toute l’année sauf 01/01, 25/12, et le 1er mardi de février, de 9h à 18h d’avril à septembre, de 10h à 17h d’octobre à mars.
Espaces accessibles aux personnes à mobilité réduite (Rez-de-chaussée, toilettes et boutique) audioguides spéciaux malvoyants et malentendants.

Plein tarif : 11 €
Tarif réduit : 9 €
Gratuit jusqu’à 25 ans si vous êtes européen. 

41250 Chambord
02.54.50.40.00
ww.chambord.org
info@chambord.org ou reservations@chambord.org

Et vous, vous connaissez Chambord ? Ça vous a plu ? Votre château de la Loire préféré c’est lequel ?

@desperatecouchpotatoe

La salamandre de François Ier – @desperatecouchpotatoe

Je vous retrouver dans quelques jours pour mon bilan de Chenonceaux !

Publicités

3 réflexions sur “Escapade autour des Châteaux de la Loire… Episode 2 – Chambord

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s