Lundi avec Alice et Zaza : Modifications corporelles

Cette semaine avec Alice et Zaza, c’est de modifications corporelles dont nous allons parler…

J’aime quand le corps devient une oeuvre d’art. ou simplement quand on lui ajoute ce petit plus esthétique si personnel. Les tatouages, point trop n’en faut tout de même. Ma sœur en a un super beau dans le dos qui revient légèrement sur le côté avec un attrape rêve en plumes. Mais j’ai une copine qui s’est fait faire un collier, et là ça a beau être joli, n’empêche qu’elle ne pourra plus mettre de collier que sur un col roulé. En gros j’aime les tatouages discrets : le bracelet, la bague, le tour de cheville, le petit dessin dans le dos… Mais je crois bien que jamais je ne m’en ferai faire un. Trop la trouille. La douleur (que ma frangine confirme – et c’est pas une chochotte la frangine), et l’idée de se mettre de l’encre dans la peau, ça me fait peur. Alors je feinte avec la décalco. Ce qui peut aussi faire son petit effet et porte l’avantage d’être réversible. Et puis le tatouage c’est quand même confier sa peau à quelqu’un qu’on ne connaît pas, faut quand même vachement faire confiance… C’est comme le coiffeur, sauf que les cheveux ça repousse !

Miley Cyrus et ses jolis piercings d’oreille

Non, moi je suis plutôt piercings. Tu vas me dire, ça fait mal aussi. Oui, c’est pour ça que je n’en ai qu’un, et encore dans le cartilage de l’oreille, genre celui qui fait le moins mal. Si si, je t’assure, ça fait même moins mal que de percer la peau de l’oreille. J’ai donc dans l’oreille gauche un anneau dans le cartilage, depuis un sacré bail, à tel point que mon oreille a pris la forme de l’anneau et a désormais un petit creux là où il est posé. Je me rends compte d’ailleurs en rédigeant cet article et en cherchant de quoi l’illustrer, qu’il existe maintenant de bien jolies boucles d’oreilles pour ce type de piercing, moi qui me traîne mon anneau en argent depuis le début ! J’ai longtemps voulu me faire percer le nez aussi. Mais le trou se voit quand même beaucoup quand tu l’enlèves… Et à l’époque ce n’était pas encore trop répandu et je cherchais du boulot… Alors pareil que les tatouages, j’ai opté à cette époque pour des autocollants ou des anneaux qui tenaient tous seuls. Pour le reste je suis tellement chochotte que c’est même pas la peine, comme dirait l’autre. L’arcade : trop sensible et de toute façon j’ai de trop gros sourcils. Le nombril : trop douloureux, et puis moi j’ai du ventre, je te dis pas la tête du piercing au milieu des bourrelets… La joue : trop sensible. La langue : trop galère (manger liquide une semaine, changer la tige trois semaines après le perçage parce qu’il faut attendre que ça dégonfle… et j’ai un pote qui n’a plus de goût depuis qu’il a son piercing…tout ça pour ça, non merci). J’aurai bien tenté le creux de l’oreille, mais sur les miennes il n’y a pas la place. Déjà que pour avoir 3 trous de chaque côté ça avait été difficile, je pense que je suis au max… Un autre dans la cartilage, pourquoi pas, éventuellement…

Reste toujours les faux pour s’en donner à cœur joie sans crainte. A moins qu’une allergie pointe son nez, parce qu’évidemment ça aussi ça m’arrive… !

Bonne semaine à tous !

Advertisements

7 réflexions sur “Lundi avec Alice et Zaza : Modifications corporelles

  1. Zoup dit :

    J’aime bien les piercings matous dans mon boulot impossible ! J’hésite à ensuite un faire le creux de l’oreille mais peur d’avoir mal

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s