Des bébés et des siestes…

Bébé et la sieste. Un vaste sujet qu’il faut un peu de temps à appréhender sereinement. Selon la littérature, tout cela semble assez simple. Chaque âge a ses moments et ses durées de sieste approximatives. Vu comme ça, c’est cool. Mais la littérature précise aussi, comme toujours qu’un enfant ne faut pas l’autre, qu’il y a les petits et les gros dormeurs, que la qualité des siestes dépend des facteurs extérieurs.

A vrai dire concernant mes enfants, je ne m’étais jusqu’alors pas posé la question de la sieste. Petit Monsieur dormait quand il voulait, où il voulait. Si il était fatigué, il fermait les yeux et on n’en parlait plus. Peu importe le bruit, la lumière, l’environnement, si il voulait faire la sieste, il la faisait, point barre. Avec un bébé comme ça, tu ne te poses pas la question. Tu te dis que c’est simple et puis c’est tout. Et puis arrive le Mini Monsieur. Celui qui a besoin d’un rituel de sieste. Pas compliqué non plus, l’animal, en réalité ! C’est juste qu’il a fallu le temps qu’on comprenne. Parque que quand tu as été habitué(e) à un bébé qui dort n’importe où n’importe quand, sur le coup tu ne comprends pas pourquoi celui là il ne veut pas dormir !

Ce n’est pas qu’il ne voulait pas dormir, c’est juste qu’il ne pouvait pas. Il avait besoin de calme, d’obscurité, d’un matelas (et 100 balles et un mars ?). Au moindre signe de fatigue désormais je le couche. Et il s’endort direct. Et si on loupe le train, là c’est chouinage assuré jusqu’au prochain coup de fatigue ou jusqu’à l’épuisement qui le fera dormir, mais à quel prix ! Trois siestes par jour, bien réparties, dont une pas toujours sûre en fin d’après-midi, mais qui quand elle a lieu ne perturbe en rien la nuit qui suit. Du coup, c’est moins évident quand on sort, une promenade en poussette va le calmer certes, mais pas question de siester quand il y autant de choses à voir en promenade ! Bref, on ne la lui fait pas !

Alors notre fierté de parents à dire « nous, on les a habitué à dormir dans le bruit et la lumière, comme ça ils peuvent dormir partout », et bien on l’a bien ravalée. On avait juste eu du bol, cette méthode convenait à Petit Monsieur. Mini Monsieur n’est pas plus chiant, c’est juste qu’il lui fallait une autre méthode. Comme quoi, une fois de plus, ce ne sont pas les parents qui décident. Ce sont les enfants. Sont malins tout de même…!

Publicités

2 réflexions sur “Des bébés et des siestes…

  1. Carole dit :

    Lorsqu’on a eu un 1er enfant « facile », c’est difficile avec le second quand il l’est moins. On n’y est pas préparé. L’ainé a donné de trop bonnes habitudes aux parents Chez nous c’était l’inverse. Un 1er abominaffreux, du coup on a attendu 7 ans pour faire sa petite sœur. Et elle, parfaite. Bon courage, Carole

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s