Le voir devenir grand frère…

Ça a toujours été comme une évidence pour lui. Petit Monsieur deviendrait grand frère. Mini Monsieur est arrivé plus tard que prévu, mais Petit Monsieur réclamait une petite sœur bien avant que nous nous décidions à avoir un deuxième enfant. Quand il a appris la nouvelle, c’était comme si on lui offrait un cadeau, le même regard ému et joyeux que lorsqu’il reçoit une surprise. « C’est vrai ? Il y a un bébé dans ton ventre ? » aussitôt suivi de « il va sortir quand ? ». Puis ce fut le « On va avoir un bébé, nous, il est dans le ventre de ma maman ». C’était le bébé de toute la famille. Le briefing réussi pour lui faire comprendre que ce serait peut être une fille, mais peut être un garçon, et une coupe du Monde de foot aidant entre deux, avec l’idée qu’un garçon serait plus pratique pour jouer au foot, il est passé de l’envie d’une petite sœur à celle d’un petit frère. Et de râler sans arrêt parce qu’on ne voulait pas savoir avant la naissance !

Depuis l’arrivée de Mini Monsieur, c’est « Mon Petit frère » par-ci, « Mon Petit Frère » par-là, fier comme un paon le matin à l’école quand son Petit Frère lui fait de larges sourires, devant lesquels il appelle tous les copains pour « Voir son Petit Frère ». Et la complicité est réciproque. Dès qu’on prononce le prénom du Petit, le Mini a le sourire jusqu’aux oreilles. Dès qu’il entend le son de sa voix, il le cherche partout, et rit d’avance du show auquel il va avoir droit pour le faire rire. Car leur activité favorite, c’est de rire aux éclats. Tous les moyens sont bons, et comme Mini Monsieur est bon public, pas besoin de grande inventivité. Bref ça promet pour la suite…!

Son Petit Frère, c’est aussi un centre d’attention toute particulière. Attention, avec bébé, faut pas déconner. Déjà lorsque j’étais enceinte il scrutait tout ce que je mangeais ou buvais, en me demandant sans cesse, si c’était bon pour le bébé, parce qu’il avait dû entendre que le fromage au lait cru et l’alcool étaient proscrits. Quand j’allaitais, devant une bière (sans alcool) il s’était presque mis à pleurer : « Mais maman tu bois de l’alcool, c’est pas bon pour Mon Petit Frèèèèère ! » (et depuis qu’il a compris que ladite bière était sans alcool c’est je peux en boire moi aussi ? »), quand on essaye un aliment nouveau, il craint toujours qu’on ne fasse pas ce qu’il faut… Pas d’inquiétude si un grand embête le Mini un jour dans la cour de récré je crois…

Tant d’attention, et tant d’amour assurent un bel avenir à cette fratrie. Ça fout une claque aussi, de voir un si Petit si grand dans sa manière de prendre sous son aile le plus petit. De le voir aussi si Petit, s’inquiéter déjà pour autrui, comme investi d’une mission.

Mon Petit, avant de devenir un Grand tout court, est devenu un Grand Frère.

Publicités

5 réflexions sur “Le voir devenir grand frère…

  1. mumpascap dit :

    Il est magnifique ton article. J’espère que, le jour où nous déciderons d’avoir un 2e, ce sera un grand amour, dans un sens comme dans un autre …Combien de différence ont tes enfants ?

    • desperatecouchpotatoe dit :

      Oh merci ! Ils ont 4 ans et demi d’écart. On nous avait mis en garde sur la jalousie, mais le grand est plutôt jaloux de ceux qui approchent son petit frère ! Je ne sais pas si ça durera, j’imagine qu’il y a des phases… !

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s