Trapped – La série venue du froid

Depuis Lilyhammer, je suis beaucoup moins frileuse avec les séries aux relans scandinaves dans leur ambiance… Car si à première vue les paysages enneigés ralentissent l’unité d’action, c’est pour mieux mettre en valeur l’histoire et les personnages. C’est donc tout naturellement que j’ai regardé Trapped, la série qui a succédé à Castle le lundi soir sur France 2. Et voici ce que j’en ai pensé…

Le pitch…
Dans un village islandais au nom imprononçable pour nous français, et donc dont je m’abstiendrais aussi l’écriture (c’est base de ¨et de o barrés dont j’ignore même où on trouve les caractères sur le clavier…), un tronc humain, donc sans membres ni tête est retrouvé dans le port, à l’arrivée du ferry en provenance du Danemark. le chef de la police locale, Andri, et sa petite équipe commencent l’enquête en attendant les renforts de la capitale bloqués par le blizzard qui coupe le village du reste du monde. Habitants, chez qui ne tardent à remonter les louches histoires du passé, et passagers du ferry se retrouvent alors tous suspects d’un meurtre sont on ignore l’identité de la victime…

Avec 90% d’audience en Islande, la série a été un énorme carton à domicile. C’est vrai que l’Islande n’est pas très peuplée, que tout le monde s’y connaît ou presque, et qu’un habitant sur 3 est de la famille de Björk, mais de là à capter quasiment la totalité des foyers il fallait le faire. Je ne sais pas quelle a été l’audience chez nous, mais c’était une très bonne série…

Lent, mais…
Je vous parlais en début de billet de cette caractéristique du cinéma nordique, qu’on retrouvait déjà dans Lilyhammer, et qu’on retrouve dans Trapped qui tient dans la lenteur filmique. Si le cinéma scandinave si prompt à utiliser cette technique me gonfle, ce n’est pas du tout le cas pour son utilisation télévisuelle. Déjà, parce que ça installe encore mieux le suspense. En plus, ça permet de bien étudier les personnages, et au téléspectateur de mieux les cerner par rapport à l’intrigue. Le personnage d’Andri est sublimé par cette ambiance qui s’alourdit avec ses paysages immaculés. Enfin, pour la blague, l’ayant regardée en VOST, je vous avoue qu’il faut un peu de temps pour replacer les noms des personnages dans le contexte, déjà qu’on a l’impression qu’ils s’appellent tous pareil, la lenteur nous permet de réfléchir un peu…

L’intrigue est bonne, sur fond de magouilles, d’histoires de famille, et de trafic, au cœur desquelles Andri, doit faire face en pleine rencontre avec le nouveau compagnon de son ex, qui revient pour emmener ses filles vivre avec elle à Rekjavik, avec une équipe de policiers peu habitués à ce genre d’enquête, et la pression des renforts de la capitale qui se prennent pour de vrais flics face aux bouseux de la campagne… Le suspense est au RDV, amplifié par des plans longs et des scènes entrecoupées de blancs qui finalement ne pèsent pas du tout sur l’ambiance. L’ambiance, justement est fluide, et pas trop lourde comme on pourrait le craindre, mais juste ce qu’il faut pour apprécier le mystère qui plane sur le passé des personnages. Ce qui est impressionnant, c’est cette grandeur des paysages, dès le générique – très bien fait au passage – en opposition totale, [ou serait-ce qu’elle y contribue ?] avec l’effet huis-clos que donne l’histoire et l’unité de lieu. Les comédiens, complètement inconnus au bataillon de la téléspectatrice frenchie que je suis, sont également très bons. Mention spéciale à l’acteur principal Ólafur Darri Ólafsson dont j’oublierai malheureusement vite le nom car avouez-le c’est prononçable mais pas évident quand même, mais pas la présence, et Spielberg ne s’y est pas trompé car il sera dans son prochain film !

Ce qui m’ a moins plu ? La décision de France 2 de passer les 4 premiers épisodes en une fois ! Quand on bosse le lendemain, ça fait mal ! Mais bon à part ça, pas grande chose à redire !

Vous l’aurez compris, moi aussi j’ai été prise au piège de Trapped ! Le final est à la hauteur de l’histoire, et sans prétention comme l’ensemble de la série, et je crois que c’est là que réside toute la force du programme. Vous l’avez vu vous ? Ça vous a plu ? J’attends votre avis !

Publicités

9 réflexions sur “Trapped – La série venue du froid

  1. MissLeti dit :

    j’ai vu le premier épisode et c’est bien chouette. Pour l’instant, je regarde au moins deux séries scandinaves et j’adore trop !! J’ai d’ailleurs hâte que la saison 2 de 100 code arrive !! Les séries nordiques sont vraiment bien. La dernière en date était Spring Tide, vraiment top aussi 🙂 bref Vive la Scandinavie et leurs supers séries !

  2. tequi dit :

    Je l’ai repérée mais pas encore tentée. Le souci c’est que pour le moment je n’accroche pas trop aux fictions nordiques…

    • desperatecouchpotatoe dit :

      Si c’est l’ambiance que tu n’accroches pas c’est sûr que ça risque d’être compliqué… Mais justement j’y trouve de l’intérêt parce que c’est nouveau, très différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Tu me diras si tu passe le pilot !!

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s