Pics of the week… 2017#week4

Une semaine dans le brouillard…

Lundi, lutte contre le froid et la morosité avec une tartiflette…

Mercredi coup de gueule rangement… et un mini au coin mais je constate qu’il est bien plus docile a la punition que son frère… et que le coin semble fonctionner pour le calmer en cas de crise…

Mercredi toujours, eclairs au chocolat craquelin…

Et les drôles d’occupations de Petit Monsieur… 

Et puis la fin de semaine de nouveau dans le brouillard avec une mauvaise nouvelle. Aurevoir Mamie C…

Ce lundi on parle de ce qui nous a marqué en janvier avec Alice et Zaza. Vous comprendrez donc que je passe mon tour… 

Je vous souhaite une bonne semaine. 

Publicités

Pics of the week ! 2017#week3

Pas de photos en début de semaine, la course entre boulot et dodo, toujours…

Un Mercredi matin tranquille avec mon petit qui a voulu dessiner. Sans doute un coup de bol, mais ca donne un vrai joli bonhomme ! 

Après, j’ai entrepris de trier toutes les chaussettes orphelines qui traînaient dans la maison… jamais imaginé qu’on pouvait en avoir autant, c’est vraiment n’importe quoi et ca me fascine tellement que j’envisage de rédiger un billet sur le sujet…

Ma poubelle et les chiffonniers d’emaüs me diront merci, autant que mes tiroirs qui respirent mieux et que les 3 boîtes où traînaient les chaussettes seules…

Samedi, grand froid ensoleillé qui fait du bien et donne de belles occasions de sortir le matos de smartphoto macro pour capturer la mousse gelée sur un talus…

Et dimanche  commence avec les devoirs et la rédaction de son avis sur l’album Loin de Léo pour le prix littéraire jeunesse « les incorruptibles ». Mon petit critique littéraire en herbe m’épate avec ses jolis mots « c’est une belle histoire de personnes » 😍 (« mais je vais écrire une belle histoire d’enfants parce que ce sera moins long » 😂) 

Bon dimanche a tous ! 

Pics of the week ! 2017#week2

Une semaine entre boulot et dodo… même si j’ai trouvé une heure pour faire un peu de vélo d’appart et me remettre a Twin Peaks !

Des réunions a gogo lundi et mardi, a peine le temps de se poser au bureau pour traiter les dossiers, un retard considérable mais heureusement il y a la mer…

Un rdv avec la nouvelle hiérarchie, un sentiment d’etre encore et toujours dans et en dehors d’une équipe, loin des yeux, loin du reste…Et finalement le soulagement pour mon avenir professionnel. Mais rien n’est signé  restons méfiants…

Un mercredi de course entre rdv gyneco de routine (une heure dans la salle d’attente !), une visite  a ma mamie a la maison de retraite et les enfants a porter chez mes parents avant deux jours de stage en Normandie.

La jolie Dieppe !

Et une chouette soirée a Caen entre les deux jours de stage photo ! 

Un bébé  tellement épuisé samedi qu’il a dormi sur le canapé, ce qu’il n’avait jamais fait ! Et qu’il s’est réveillé telle une furie… avant de se rendormir… tellement fou que j’ai cru qu’il me faisait une crise de somnambulisme…

Mais samedi soir il a eu la fève, se demandant bien ce que c’était que ce truc dans son gâteau… jusqu1 ce qu’il comprenne que ca lui donnait le droit de porter la couronne ! Et devinez qui il a choisi comme reine ?

Belle semaine a tous !

 

Lundi avec Alice et Zaza – Toute la gratitude

On ne fait jamais assez preuve de gratitude. Pourtant, qu’est ce que ça fait plaisir, qu’est-ce que ça fait du bien d’en recevoir un peu de temps en temps. Moi qui avec un métier d’accueil passe mon temps à remercier à tout va et à en recevoir autant des personnes que je reçois, j’ai tendance à l’oublier, à ne plus m’arrêter la dessus. C’est pourtant ce qui rebooste au moindre coup de mou professionnel, cette gratitude du touriste à qui tu as permis de passer un bon séjour, de celui as qui tu as trouvé un gîte, de celui à qui tu as donné un bon plan, tout ce que mon métier interdisait encore il y a quelques années, tout ce qui a donné à l’uberisation un boulevard pour nous piquer notre boulot ! Mais soyez rassurés, aujourd’hui en office de tourisme on a le droit de vous donner des conseils avisés ! Et de recevoir en échange un peu de gratitude ! Et ça fait du bien !

show-gratitude

Ma gratitude à moi, elle sera pour tout mon entourage, ma famille, mes amis, ceux que je vois souvent et ceux que je côtoie moins, ceux qui permettent d’alléger notre quotidien, ceux qui comme moi travaillent dans le service et ne sont jamais assez remerciés.  Et puis aussi à vous tous qui me lisez toujours plus nombreux. Tout ce monde la, et sûrement d’autres que j’oublie, vous avez toute ma reconnaissance et toute ma gratitude.

C’était ma participation du lundi ! Encore merci !

Angers la belle…

Je vous avais promis un carnet de voyage sur mes vacances, non ? Je vous ai dit que nous étions sur l’île d’Oléron, mais pour un voyage plus cool pour un Mini énervé en voiture, nous avons opté pour un voyage en deux fois, et notre point de chute pour la soirée était Angers. De cette ville nous gardions de notre premier passage un centre commercial alors Monsieur a dit « T’es sûre ? « . Comme nous avions prévu un arrête au Zoo de la Flèche j’ai d’abord cherché sur le Mans, mais la Flèche est plus bas donc ça nous faisait remonter, donc Angers semblait plus adaptée…Après quelques blagues foireuses en bons fans d’Oasis sur « Don’t look back in anger » genre on y va mais on ne se retourne pas (oui nous avons un humour 000000000000000000000000000000000000foireux à la maison), j’ai répondu « Mais oui, il y  a un beau château » et on a réservé un hôtel en centre ville. En plein centre ville. Avec un parking juste en -dessous, gratuit la nuit, donc assez stratégique. Ce qui nous permis le lendemain matin une visite éclair de la ville…

Le centre ville d’Angers est très agréable, larges rues plus ou moins piétonnes, une superbe place avec un théâtre, des terrasses et des restos, et plus haut le cœur historique de la ville. L’imposante cathédrale saint-Maurice, impressionnante à tous points de vue, l’abbatiale Toussaint et sa galerie David d’Angers, les vieilles maisons à pan de bois (chères à une ancienne rouennaise comme moi !), les vestiges de la muraille, et le château d’Angers, un patrimoine si riche sur quelques centaines de mètres que nous nous sommes laissés tenter par la visite en petit train touristique, bon moyen pour découvrir une ville quand on a peu de temps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et là on découvre les quartiers qu’on n’aurait jamais arpenté à pieds, donc finalement on en explore bien plus ! Le patrimoine et l’histoire d’Angers sont d’une richesse insoupçonnée et cette balade de 45 minutes en donne qu’une envie, en découvrir plus. C’est vraiment une belle ville ! Voir la cathédrale d’en bas la montre encore plus imposante qu’à son pied. Les anecdotes qui ponctuent la visite la rendent plus intéressante, avouons-le, c’est toujours ce qui reste d’une visite guidée, et c’est une guide qui vous parle !

Le petit plus pour les férus de réseaux sociaux et autres instagramers comme moi, c’est le petit cadre #angersémoi que vous pouvez vous procurer dans les lieux touristiques de la ville, et qui vous permettra de prendre des photos rigolotes à publier avec le hashtag. Du selfie made in Angers à la cathédrale encadrée il y a vraiment de quoi faire en s’amusant !

img_1799

Cathédrale saint-Maurice version #angerémoi

Bref une chose est sûre, nous retournerons à Angers ! Ne serait-ce que pour admirer la fameuse tapisserie de l’Apocalypse qui se trouve exposée dans le château, voir le son et lumières dudit château, et bien évidemment pour parcourir un peu les vignobles, avec dégustation bien sûr !

Pratique :

Office de Tourisme Angers Loire Métropole 
Un super Office de Tourisme en passant qui fait pâlir la pro du tourisme que je suis…

7 place Kennedy
BP 15157 – 49051 Angers cedex
Tél.: +33 2 41 23 50 00
accueil@angersloiretourisme.com
Déformation professionnelle, je visite toujours les offices de tourisme ! celui d'Angers est assez top... @desperatecouchpotatoe

Déformation professionnelle, je visite toujours les offices de tourisme ! celui d’Angers est assez top… @desperatecouchpotatoe

 

(Presque) Lundi avec Alice et Zaza – Fra-ter-ni-té !

En écrivant ce titre je glousse toute seule en repensant à Ségolène Royal entonnant ce slogan dans sa tenue bleue ethnique… sans considération politique aucune c’était tout de même bien ridicule quand on y repense… Bref ce n’est pas le sujet, pardonnez mes digressions, puisque ce lundi Alice et Zaza nous proposaient de parler de nos frères et sœurs.

Quand elle est arrivée j’avais déjà 5 ans, et ce n’est pas la jalousie qui a primé, bien loin de là. J’avais enfin une grande poupée pour jouer à la petite maman. Mais j’ai vite déchanté quand j’ai vu qu’elle ne tenait pas debout et  qu’il faudrait un certain temps avant qu’elle puisse pousser un pion pour jouer avec moi, qu’elle puisse tenir l’élastique pendant que j’y saute, qu’elle renvoie la balle avec sa raquette… Mais finalement si je n’avais pas la camarade de jeu que j’attendais, j’avais mieux, une petite sœur. Une poupée vivante qui se laissait habiller par sa sœur, qui savait faire des soustractions avant ses camarades de classe parce qu’elle acceptait de faire l’élève pour que je joue à la maîtresse, et plus tard quelqu’un avec qui s’échanger des fringues, elle quand elle achetait trop grand et moi quand j’achetais trop petit… Aujourd’hui la complicité est toujours la même, comme les prises de bec, mais je pense que malgré tout jamais on ne se brouillera vraiment (et pourtant elle est vraiment chiante quand elle s’y met ^^ poke Chacha ;-D) !

Quand il est arrivé, Petit Monsieur avait 4 ans et demi. Les 6 mois de moins de différence entre eux par rapport à ma sœur et moi font beaucoup. Le fait d’être des p’tits mecs aussi. Ils ont tout de suite été complices, de vrais copains, et camarades de conneries… Le petit cherche et réclame souvent le grand. Le grand s’enquiert toujours des nouvelles du petit, de comment a été sa journée, de ce qu’il a fait, avec qui. Et puis il y a tout cet amour. Ce bébé qui n’était pas qu’à nous quand il a rejoint la famille, mais qui était aussi à son grand frère (« Avec Papa et maman, on va avoir un bébé disait-il) ! Les voir grandir ensemble fait chaud au cœur et rassure pour leur avenir. Ils ne seront jamais seuls. Ça se voit. Ça s’entend aussi… Mais ça s’est une autre histoire !!!!

Presque Lundi avec Alice et Zaza… Ces jours là…

Je re-bosse lundi… D’où mon retard au RDV du lundi… Mais je suis une warrior alors je me rattrape un jeudi mieux vaut tard que jamais mais vous me connaissez alors vous ne m’en tiendrez pas rigueur… Lundi, le thème était « le jour qui a changé ma vie »… Je n’ai pas encore eu le temps de lire toutes les copines mais ce thème n’a pas semblé facile… En effet, moi aussi je galère ! Parce que je suis de ceux qui pensent que ce n’est pas un jour qui change la vie, mais plutôt un acte, une décision, des choses diverses et variées, heureuses ou tristes même si on ne veut retenir que le meilleur, qui ne feront pas forcément rester en mémoire ce jour (après tout le jour ne sera qu’un point de repère) mais ce qui s’est passé ce jour là pour que la vie change. Et pour peu qu’on croit à l’effet papillon, on n’a pas fini de se prendre la tête ! Il y a le jour où j’ai décidé de faire ce stage en pleine cambrousse, sans savoir qu’il déboucherait sur un emploi sans la galère qu’on connaît, il y a le jour où j’ai rencontré Monsieur, le jour où j’ai décidé de lâcher du leste au boulot (c’est pas encore ça mais depuis je m’en porte tellement mieux !), le jour où j’ai décidé d’ouvrir un blog sans savoir que j’y rencontrerais des gens formidables et que j’y apprendrais à mieux connaître des gens que je connaissais déjà IRL, le jour où j’ai commencé à me former aux outils du numérique pour le boulot, etc.. etc.. et ce n’est pas fini.

SONY DSC

@desperatecouchpotatoe – Note pour plus tard : repriser ce jean de grossesse en version normale

Mais si il faut en retenir les plus importants parmi ces jours là, c’est sans aucun doute, et je vous préviens ce sera très bateau, les jours où je suis devenue maman. Certes je n’étais pas vraiment préparée à devenir maman, aux grossesses et à leurs tracas, au chamboulement émotionnel en pleine poire, à faire passer les besoin d’une autre personne avant les miens, à penser pour et autour de lui plutôt qu’en fonction de soi et de son environnement, mais malgré tout mon premier bébé n’a pas changé le quotidien tant que ça. Il faut dire que c’était une image. Quand je vois les parents qui te disent que ça change tout au niveau de la vie quotidienne, pour nous ce n’était pas le cas. Petit Monsieur se fondait partout, nous pouvions continuer à aller au resto pour peu que la poussette passe, il dormait comme il fallait où il fallait et excepté le cinéma pour le bien de ses petites oreilles, nous ne nous sommes pas privés.

Avec Mini Monsieur c’est une autre histoire. Si un enfant ne nous a pas changé la vie, hors mis le chamboulement émotionnel et tout cet amour j’entends bien, avec le deuxième ce fut différent. Les coliques, les angoisses, les cris, les pleurs autant pour bébé que pour moi, et encore aujourd’hui les journées seule avec les deux, c’est la course et c’est sport. Mais c’est chouette aussi. Etre maman n’a pas seulement changé ma vie au sens de mon quotidien, ça m’a changée, moi. En bien ou en mal, je ne sais pas. Je suis moins patiente, plus colérique, surtout envers eux. Et plus culpabilisée du coup, aussi ! Mais plus folle que jamais de mes deux petits bouts. Et ça ça n’a pas de prix ! Même si il faut pour cela remettre en cause toute une organisation et toute une personnalité !

#TFSA Sexy Boys (5)

Rien de tel pour se remonter le moral suite à mon coup de calgon d’hier qu’un TFSA spécial fantasmes… J’ai beau ne pas être très à jour en nouveautés séries, ça n’empêche pas de se rincer l’œil même sur les vieilles séries. Alors c’est le troisième top pour moi mais le cinquième pour la fine équipe du TFSA que je vous invite à aller voir pour vous stimuler la rétine. Personnellement je remercie Tequi de nous avoir remis un pêle-mêle de tous ses tops passés sur ce sujet ! On doit avoir à peu près les mêmes goûts car je n’ai rien à jeter dans tes 5 tops ! Voici donc mon top sans hiérarchie de préférence, je serai bien embêtée d’avoir à choisir !

4 – Lowell Tracy – I-zombie

J’ai du découvrir I-zombie peu de temps après mon précédent top sur le sujet et ce bon Lowell avait donc été zappé de la liste. Je corrige donc cette erreur sans plus tarder avec le top sexy boys de cette année !

****

3- Drake Holloway – I-zombie

Et puisque qu’on est dans I-zombie n’oublions pas Drake. Liv a du goût en matière de zombies ! Déjà que dans Starcrossed, Greg Finley était pas mal, son rôle plus intéressant dans I-zombie fait évidemment craquer.

****

2 – Roman – Star Crossed

Du coup j’enchaîne avec  Starcrosed car Roman n’était pas non plus désagréable à regarder, malgré ses tatouages bizarres d’atrien… !

****

1 –  TC Callahan – The Night Shift

Mon chouchou de l’année, puisqu’il en faut un, ce sera assurément TC ❤

Lundi avec Alice et Zaza – Point résolutions de mi-parcours !

Bonjour à toutes et à tous ! On se retrouve pour le billet du lundi, et je suis bien embêtée car Alice et Zaza nous proposent cette semaine de faire un point sur nos résolutions de l’année ! Et comme je vous le dis chaque année dans le billet du lundi consacré aux bonnes résolutions, je n’en prends jamais ! Pas facile donc de faire un point !

Et si on devait faire le point sur les défis perpétuels de l’année, je ne suis pas plus avancée car cette année, ce que j’aurais aimé c’est avoir une maison mieux rangée, et elle ressemble toujours à une halte garderie, et encore une sans assistantes maternelles, une où les enfants régneraient sans personne pour ranger derrière. D’où le non aboutissement du second défi permanent, c’est à dire moins râler derrière eux ! L’éducation bienveillante et moi ça fait vraiment deux quand il s’agit de ranger ses jouets…

Professionnellement ce n’est pas mieux. A la veille d’une fusion, je ne sais toujours pas quel est l’avenir de mon poste, je sais que je vais garder un emploi certes, mais où, comment, avec quelles responsabilités et quels enjeux, aucune idée. Pas très réjouissant quand on sait que les stratégies de l’année suivante commencent à se travailler en août…

Niveau santé j’espère que les grosses inquiétudes du début d’année pour Monsieur puis pour moi, puis de nouveau pour lui resteront derrière nous pour un très long moment, même pour toujours, ce serait bien. En tous les cas ça nous aura permis de prendre les choses plus au sérieux, et de consulter au moindre doute. En espérant ne pas en devenir hypocondriaque…

Le sport, sans me lancer le moindre défi, j’en ai fait un peu ces six derniers mois ! J’ai même installé Runtastic sur mon smartphone… En course je suis une buse, et l’appli me conforte dans cette idée, alors je ne sais pas si c’est très motivant finalement… !!

Voilà le point sur les résolutions permanentes ! Toujours la course après le temps, la lutte contre la procrastination, et essayer de garder la banane au quotidien. Bref toujours pas de résolution  ferme mais quand même de beaux défis à vivre au quotidien !

Voilà donc sans prendre de résolution où on peut en être à mi chemin de l’année ! Une année que je vous souhaite riche et belle pour sa deuxième moitié !

Lundi avec Alice et Zaza – Ma vie 2.0…

Aujourd’hui avec Alice et Zaza on évoque notre rapport aux réseaux sociaux…

Quand on travaille dans le numérique et qui plus est dans le tourisme, les réseaux sociaux sont incontournables, aussi je ne déroge à quasiment aucun réseau pour le travail. Et j’avoue que je ne comprends toujours pas mes collègues qui sous couvert de leur confidentialité, ne veulent pas se créer un compte Facebook. Comme si la création d’un compte menait automatiquement à un dévoilement de la vie privée. C’est pourquoi c’est moi qui gère les pages de mes collègues à la culture, parce que je suis compétente en la matière, mais aussi parce qu’il n’est pas question pour eux de s »ouvrir aux nouvelles technologies. Et pour moi cela représente dans nos métiers à ce jour une faute professionnelle. Car il est facile de mettre de côté sa vie privée sur les réseaux. Concernant Facebook, ok, c’est non conforme aux conditions générales d’utilisation, mais en ce qui me concerne, j’ai créé un profil pro, sur lequel je ne partage que ma veille professionnelle. Libre à mes amis perso de m’y rejoindre, mais ce sera pour eux moins fun de m’y suivre ! Après si tu gères comme un chef, théoriquement Facebook permet en créant ses groupes de choisir à chaque post qui peut ou pas voir ce que tu écris. Mais là ma maladresse légendaire m’a incité au profil pro… Et puis c’est plus facile pour gérer les Pages du boulot de le faire avec un compte à part. J’espère juste qu’ils ne m’en supprimeront pas un, car je sais que ça arrive parfois quand ils voient qu’une seule et même personne a plusieurs comptes…

Sur Twitter, j’ai le compte que vous connaissez (et si ce n’est pas le cas regardez dans ma colonne de droite) et un compte pour le boulot. Sur Instagram, un compte pour le blog, un perso et un pour le boulot. Sur Flickr, une galerie pour le boulot, sur Pinterest, un compte pour le blog et un pour le boulot, sur Youtube, un compte pour le blog et un pour le boulot, Foursquare et son acolyte Swarm, Panoramio, j’en oublie certainement car je vous l’ai dit, pour le boulot je suis PARTOUT ! On était même partis pour Periscope mais vu la daube qu’on y croise à tous points de vue et les récentes polémiques à ce sujet question modération, on attendra la généralisation de la vidéo livre sur Facebook pour les Pages. Et il faut aussi avouer que j’adore ça, bidouiller sur le net. Ce n’est pas pour rien que je me suis spécialisée en formation continue sur ce créneau.

Sur Snapchat, je me suis lancée cet hiver. Pas évident, même avec les conseils d’une ado… Et là moi qui pensais être carrément dans le coup niveau digital, souvent même plus que mes congénères, je me suis sentie Has-Been… La honte quoi. Je ne sais pas ce qu’il se passe avec ce réseau social – créé à la base pour concurrencer Facebook dans une version confidentielle – les « chats » ont une durée de vie programmable (ce qui est juste débile car avec les captures d’écran tout peut se conserver, enfin bref…) – parce que les parents de plus en plus à l’aise en informatique commençaient à prendre d’assaut le réseau social historique et demander leur progéniture en « amis »… mais j’ai du mal. Enfin récemment j’ai à peu près compris pourquoi. Pour fonctionner sur Snapchat, il faut avoir beaucoup de contacts sur Snapchat. Et comme la plupart de mes contacts ont mon âge, pas évident de se créer un réseau ! Le challenge de l’année est donc de créer pour mon travail un Géofiltre (un joli logo amusant qui permettra à tous les jeunes connectés de dire à leurs potes sur Snapchat qu’ils s’éclatent dans notre belle région, histoire de la rendre plus dynamique et « d’jeuns’o’compatible »). Côté perso/blog, je me contenterai de suivre les blogueuses in que j’ai en contact et d’envoyer des message et appels  vidéo gratos (c’est un peu le seul intérêt que je trouve à snapchat pour le moment)…

Image glanée sur l'article de Laura à ce sujet http://donotracuspote.com

Image glanée sur l’article de Laura à ce sujet http://donotracuspote.com

Là où ça devient difficile de jongler avec tous ces comptes perso / pro / blogo, c’est sur le smartphone. Jongler avec les connexions déconnexions était pénible. Heureusement ils ont inventé le Gestionnaire de Pages Facebook avec son appli dédiée, le multi comptes sur Instagram (Youpi !), et il y a toujours mon site fétiche IFTTT (If This, Then That) qui te permet de créer des recettes automatisant certaines de tes publications. Le must pour les gestionnaires multi-comptes.

Voilà ma vie 2.0 très chargée !! D’autant qu’ici on vient de créer un blog aussi pour le boulot…!  Pas évident en effet de se séparer de son smartphone quand on doit même ,ses jours de congé penser aux posts Facebook et Insta du travail… Mais là encore on avance en progrès, de plus en plus de réseaux permettent de programmer ses posts, et le cas échéant, il y a toujours des outils pour le faire quand on bidouille un peu. Mais ça reste très chronophage et la coupure boulot / vie perso est de moins en moins évidente pour pas mal de monde… Beaucoup diront que c’est quand même sympa à faire tout ça ! Certes, mais il y a ensuite les parties moins sympas, mais d’autant plus importantes : la veille, le benchmark, et les statistiques… Le tout multiplié par le nombre de comptes à gérer… Là c’est tout de suite moins cool… Mais ça fait partie du taff ! Tu y comprendras donc mes régulières désertifications du blog avec cette vie hyper connectée ! Mais bon je n’en serais pas là si je n’aimais pas ça un minimum !! Bonne semaine à tous.