Lundi avec Alice et Zaza – Histoire de Vaisselle…

Ce lundi, le RDV proposé par Alice et Zaza s’articule autour de la vaisselle. Vaste sujet à décliner sous toutes ses formes ! Je vous invite fort à aller voir mes copines du lundi car toutes ont de superbes services d’assiettes et de verres à vous montrer aujourd’hui !

Si on parle de vaisselle au sens du lavage de tous ces ustensiles, je vous le dis tout de suite, je n’aime pas ça. Et Monsieur non plus. D’où l’utilité du lave-vaisselle. Les études sont unanimes, les couples qui ont un lave-vaisselle se séparent moins. En plus il paraît que l’utilisation du lave-vaisselle consomme moins d’eau. Donc si vous cherchez de bonnes excuses pour en acheter un…

Vaisselle by @desperatecouchpotatoe

@desperatecouchpotatoe – Vous avez de la chance j’ai rangé le placard la semaine dernière…

En ce qui concerne la vaisselle en tant que groupe d’objets, si mon buffet et mon garage en regorgent, je n’ai rien d’une grande valeur. Des restes de services glanés auprès de la famille quand je m’installais dans mon appart d’étudiante, les services pas chers de Monsieur quand il a pris son indépendance, et les services ikea et auchan achetés à notre installation ensemble. Si tu viens en nombre manger à la maison, faut s’attendre à du dépareillé. Et c’est finalement pas plus mal, aucune crainte de casse brise-cœur ! J’ai quand même quelques pièces rares, mais qu’on sort peu de par le fait, un beau services de verres en cristal d’arc offerts à mon père en nombre quand il avait travaillé en dépannage dans l’usine, et les verres à whisky en cristal d’une finesse qui fait crainte une fêlure simplement en les portant aux lèvres ramenés par ma belle-mère de Prague.

Je chine peu, mais ce que j’ai vu chez les blogueuses du lundi ce matin me le ferait presque regretter !

Lundi avec Alice et Zaza – Au bal, au bal masqué ohé ohé (air connu)…

On se retrouve comme tous les lundis pour le RDV avec Alice et Zaza ! Cette semaine c’est le carnaval qui est à l’honneur.

Moi j’adore me déguiser, je vous en avais déjà fait part à l’occasion d’Halloween, mon placard regorge d’ailleurs de perruques et autres froufrous de fête, mais j’ai un peu passé l’âge… Je pense avoir transmis ce goût à mes enfants, Petit Monsieur très souvent affublé de son costume Monstres et Compagnie, et Mini Monsieur complètement fan de chapeaux en tous genres. Je ne vous raconte pas la crise quand l’an passé mon Petit Monsieur dans la lune avait tout fier pris son costume dans le sac pour le défilé de l’école dans le village, et qu’au moment de l’appel pour aller chercher ledit sac, il n’avait pas écouté… se retrouvant avec son seul masque fabriqué en péri scolaire au milieu des pirates et autres reines des neiges… Pour compenser, sa fête d’anniversaire était déguisée, pour les plus grand plaisir des pirates et autres reines des neiges !

Je ne sais pas si un défilé est prévu cette année par l’école, ni si l’anniversaire sera déguisé, mais le costumes reste prêt à être dégainé, et je doute qu’il oublie cette année de le prendre !

Et avant de vous souhaiter une bonne semaine, comment parler carnaval sans évoquer Venise ? J’ai eu l’occasion de visiter cette sublime ville mais en dehors du carnaval, ça doit vraiment être à voir, mais la ville en est tellement imprégnée que l’ambiance opère tout de même. Et c’est avec un souvenir de ce voyage que je vous donne RDV au prochain billet !

Lundi avec Alice et Zaza – Toute la musique que j’aime…

Oui je sais, on est mardi… Mais t’as rien vu ok ?! Aujourd’hui, c’est de musique dont il est question chez les blogueuses du lundi emmenées joyeusement par Alice et Zaza.

Je ne vous parlerais pas des découvertes musicales de mon Petit Monsieur qui entraîné par la cour d’école et du centre de loisirs oscille entre Henry Dès, la Reine des Neiges (qu’il fredonne en ce moment même en tapant sur le synthé…), Black M et Louane, au grand désespoir de ses fans de rock de parents (même si fredonner Louane ne me dérange pas plus que ça finalement…).

Non, on va plutôt se concentrer sur ce qui tourne en boucle en ce moment dans ma voiture, si vous voulez bien. Car à la maison c’est Monsieur qui fait le maestro, depuis qu’il a pris un abonnement sur Deezer. Toute la musique que tu veux à portée de main, c’est tout de même formidable. A l’arrivée c’est tout ce qu’on a en disque qui passe en boucle, mais cet algorithme qui te balance des playlists d’après ce que tu écoutes, c’est tout de même un truc de dingue… ce qui ne nous empêche pas d’acheter des disques pour passer sur le super poste Bose qui nous a coûté un bras pour l’anniversaire de Monsieur, mais qui crache un son d’enfer malgré sa taille rikiki. Ce qu’on écoute quand Monsieur gère, c’est que du rock. Du bon son, quoi. Fan des Stones de la première heure, sans pour autant renier les Beatles (même si c’est quand même les Stones les meilleurs) la discothèque de Monsieur compte environ 500 disques dont une grande majorité de Stones donc, l’intégrale d’Oasis, pas mal de Bowie, du Nirvana, du Gun’s, du Metallica et tout un tas de groupes qui ont marqué le rock. Tout ce que j’aime aussi.

Mes occasions d’écouter de la musique se limitent plus à ma voiture et avec un quart d’heure de trajet c’est relativement limité, surtout que le matin c’est plutôt radio… Evidemment je tape dans l’excellente discothèque de Monsieur, et comme pour les séries, ma monomanie me fait souvent bloquer la touche « repeat ». Ouais, je suis dans le genre ça tourne en boucle. Et depuis trois semaines, j’écoute ça :

D’une manière plus générale, à part le rock, il m’arrive aussi d’avoir des goûts de chiottes, comme mon fils. Ainsi tu trouveras chez moi une bonne compil AB productions et des disques de Boy’s Band dont je n’arrive toujours pas à me séparer, parce qu’un petit Boyzone de temps en temps ça fait du bien, du Céline Dion comme chez toute amatrice de Karaoké, des compils années 80 à n’en plus finir, et sur mon Deezer des playlists que j’ai intitulées « Chansons moisies », pop de fille (avec du Rihanna et tout), et Rock 1994 (une des meilleures années du rock). J’aime aussi en bruit de fond le classique et le jazz, et bien sûr le blues (sans qui le rock n’aurait peut être jamais vu le jour…), bien que je sois incapable de te citer les titres et noms des artistes quand ils passent.

Du coup je suis pas mauvaise en Blind Test. J’ai même gagné pas mal d’apéros en clubs de vacances. Comme quoi écouter tout et n’importe quoi, ça peut rapporter gros !

 

[DIY] Ma petite Lightbox maison !

Si tu traînes sur les blogs, tu as dû voir la nouvelle folie déco qui s’est emparées des blogueuses ces derniers temps, la Lightbox. Une jolie petite lampe toute bête de forme rectangulaire, à customiser à volonté avec lettres et motifs. Comme je suis une blogueuse sans personnalité 😉 moi aussi j’en veux une ! Mais comme je suis aussi une blogueuse radin, je trouve ça un peu cher pour ce que c’est, alors en attendant mon anniversaire pour lequel je commence à lancer l’idée pour l’avoir en cadeau, j’ai décidé de m’en fabriquer une moi-même !

Et je ne suis pas peu fière car il s’agit de mon premier DIY à moi toute seule que j’ai inventé dans ma tête de A à Z et qui ne coûte quasiment rien ! Alors ok je ne suis pas la reine du DIY et le résultat n’est pas non plus extraordinaire, mais comme je l’ai fait toute seule, rien que pour ça, je suis fan. (Mais j’en veux quand même une vraie !)

Si toi aussi tu veux te lancer dans la conception de ta lightbox, je te donne la recette, et j’ai hâte de voir ce que tu en feras, parce qu’avec un peu plus de temps et de matos je suis sûre qu’on peut en faire presque une vraie…

Pour ma lightbox, il faut :

  • Une caissette en polystyrène (genre celles pour les lots de viande en grande surface)
  • Des feuilles de papier calque (j’avais des A 3 sous le coude)
  • Du gros adhésif
  • Une petite guirlande lumineuse 10 LED à piles (5€ chez Maisons du Monde)
  • Un feutre noir
  • Un cutter

D’abord on creuse un petit trou dans le fond de la boîte au cutter pour insérer le boîtier à piles de la guirlande.

On passe ensuite les LED, juste en les enfonçant dans le polystyrène (délicatement pour ne pas faire de gros trous).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, on colle une feuille de papier calque bien serrée sur le devant de la boîte, avec du gros ruban adhésif.

Dans la vraie lightbox, ce sont des lettres à insérer une par une sur la boîte lumineuse. J’ai fait plusieurs tests avec des étiquettes à faire tenir sur un étage en carton plume mais ce n’est pas top car pas assez serré contre la feuille de calque. Alors j’ai opté pour la solution de faire mes inscriptions sur des feuilles de calque (pliées pour garder une certaine rigidité et pouvoir les glisser dans la boîte correctement). Mais tu peux toujours imprimer sur du calque pour avoir une plus belle calligraphie !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bébé à une peau atopique…

Ça a commencé avec les premiers rhumes… de petites plaques rouges aux articulations, genre peau sèche, bref rien de bien grave, confirmé par le pédiatre. Mais ça ne partait pas vraiment, et ça commençait à le démanger sévère. Mais c’était comme ça, il fallait juste l’hydrater, et ça partirait tout seul vers 4 ou 5 ans. Il faudra quand même surveiller car c’est souvent signe d’un terrain allergique.

Ça a commencé a devenir inquiétant à la dernière bronchiolite. De petites sécheresses aux articulations c’est carrément passé aux grosses plaques rouges partout sur le corps, sauf sous la couche (qui protège réellement bébé des agressions extérieures apparemment). Le pédiatre a confirmé que ça flambait lors de poussées de fièvres, et qu’il fallait juste hydrater. C’est comme ça les peaux atopiques. Ça touche un bébé sur 5, ou sur 10 selon les sources. Mais ça ne démange pas, paraît-il. Mon œil, car le Mini lui ça le démange terriblement. Tellement qu’il n’en a pas dormi une nuit entière, grattant tout ce qu’il pouvait à travers le pyjama, frottant ses petites jambes sur le matelas à qui mieux mieux… Le tout en pleurs bien évidemment. Deux, trois coups de fil au pédiatre plus tard, il a fini par suggérer l’éosine. Ça soulage bien l’éosine, mais c’est rouge quoi… Note pour plus tard, ça existe en incolore parait-il ! Et puis l’éosine, ça fait sécher les plaies. Ça a donné un bébé tout croûté de partout, mais la bonne nouvelle c’est que tout est tombé quelques jours plus tard sans trace ni cicatrice.

Depuis, il y a des hauts et des bas, mais ça ne s’en va jamais vraiment. Et il se gratte toujours autant. Donc nous avons recontacté le pédiatre. Il nous a conseillé une crème, le dexeryl, classique pour l’hydratation et les rougeurs… Pas la peine de se ruiner en Mustella et autres Klorane (celles que nous avons testées), puisque ce qui compte c’est l’hydratation. De toute façon aucune des trois n’apporte un réel résultat, et il suffit d’un petit rhume pour que tout flambe à nouveau. Si encore ça ne démangeait pas, je vous dirais peu importe ! Mais voilà, mon Mini Monsieur se gratte à sang, et je peux vous dire que c’est impressionnant, et un peu flippant aussi. Sans compter l’allure que ça lui donne : pas question d’aller à la piscine dans cet état là, obligée de se justifier à la crèche et de leur donner la crème, juste pour les rassurer, car non, ce n’est pas contagieux…!

Nous avons donc essayé trois crèmes, qui soulagent légèrement les démangeaisons (c’est déjà ça), consulté une rebouteuse qui lui a fait la prière du zona (qui ne tente rien n’a rien), et même tenté une expédition vers une fontaine miraculeuse (c’est dire à quel point nous en sommes !) qui n’ont pas donné grand chose…

Et enfin profité d’un rendez-vous de monsieur chez le dermatologue. C’est pour ça que j’écris ce billet. Parce que le dermatologue, s’est exclamé un peu dépité « mais c’est quoi le problème des pédiatres avec la dermatite atopique ? ». Car si on n’en connaît pas vraiment la cause, les peaux atopiques ont bel et bien un autre traitement que la simple hydratation. Et du coup comme le dermato, je m’interroge. Ok comme le pédiatre je ne suis pas une grande fan de la médication systématique, mais quand ton gamin se gratte à sang en pleurant toute le nuit, il y a des limites ! Une préparation effectuée par le pharmacien sur prescription du dermato est donc en test depuis deux jours après le bain donné avec un gel douche spécial… Je ne sais pas trop ce qu’il y a dedans, à part une infime quantité de cortisone. Pas la peine de vous dire que je place beaucoup d’espoir dans ce traitement ! Et force est de constater qu’au bout de trois jours d’application la peau semble déjà plus saine et les nuits qui pouvaient être ponctuées de cris qu’on pouvait mettre sur le compte des démangeaisons, sont paisibles à 100%… Tout ça pour dire que quand vous n’êtes pas convaincus par les conseils du pédiatre, demander l’avis d’un spécialiste peut s’avérer utile !

Et aussi qu’entre une simple peau sèche et une peau atopique il y a quand même une bonne nuance… Nuance qu’il convient de traiter puisque c’est possible.

#52SERIESWEEKS #WEEK2 #SURECOUTE

A croire qu’une fois de plus le fait de ne pas prendre la résolution d’être assidue à mon défi photo me convient puisque pour la seconde semaine je suis encore dans les temps ! Comme chaque semaine je vous propose de me rejoindre avec  le hashtag #52seriesweeks ! Le principe est simple, une photo par semaine sur le thème des séries TV. Pour les plus sérieux, les règles sont ici. Nous ne sommes que 4 participantes déclarées plus ou moins actives mais tout reste open à volonté et l’assiduité n’est pas exigée, sinon je me renierai moi-même lol !!

Quand à ma photo de la semaine, la voici. Je ne connais absolument pas la série à illustrer cette semaine mais j’avais une idée pour al mettre en image… Bon là on est à la fois sur écoute et sur vidéosurveillance ! Ce qui fait qu’on aurait très bien pu illustrer Person of Interest aussi !! 😉

Et pour tout savoir sur l’accessoire mis ici en valeur, c’est ici !

Défi photo 2016 by Despe – #52seriesweeks !

31 décembre 2015, 16h30.

La couronne de choux de mon Paris Brest version Philippe Conticini et son fourrage praliné sont réservés avant le montage pour le réveillon, et pendant la cuisson, je pensais au projet 52. Ce projet photo que j’ai lamentablement abandonné en cours de route cette année car peu inspirée par les thèmes. Pourtant en 2014, malgré mes retards successifs j’avais bel et bien bouclé les #52rockingweeks initiées par Psychosexy.  Peut être que le thème des chansons rock m’inspirait plus que des mots définis par une tierce personne de manière certainement très réfléchie pour elle mais qui ne parlait pas à tous. Du moins pas à moi.

Alors pour ne pas faire de même en 2016, j’ai décidé de me lancer mon propre challenge photo / projet 52. Et il tournera autour du thème….devinez quoi… des séries TV !

Alors bien sûr, comme plus on est de fous plus on rit, je vous propose de me rejoindre dans ce défi photo afin d’échanger et de rigoler ensemble sur nos interprétations photos hebdomadaires des séries proposées. J’ai choisi pour éviter d’être subjective, sinon c’est pas drôle, les 50 premières séries du top 100 des meilleures séries US de sens critique.

Les règles :
Je ne suis pas du genre prise de tête alors la règle n°1 sera simple : s’éclater en illustrant par une photo la série TV proposée chaque semaine. La photo peut illustrer le titre, le synopsis, votre amour pour la série en question ou pour un personnage, vous en situation de visionnage et ce  que ça vous inspire, vous avez carte blanche !

La règle numéro 2, afin de retrouver les photos de tout le monde, est d’utiliser le hashtag #52seriesweeks qui peut être suivi du tag de la semaine #week1, #week2, etc… et de celui du titre de la série de la semaine (pour la semaine 1 par exemple ce sera #gameofthrones).

Pour le support, je vous propose de faire comme avec Psychosexy en 2014, à savoir utiliser vos blogs pour ceux et celles qui en tiennent (auquel cas vous pouvez ajouter le visuel du défi où vous voulez !), et les réseaux sociaux, Instagram en tête, mais vous pouvez aussi utiliser Twitter. Pour ma part mon compte Instagram est privé donc je basculerai toutes mes photos sur Twitter. Je vous propose de recueillir toutes nos contributions sur un tableau Pinterest contributif, ou si vous préférez on ouvre un groupe sur Facebook ?

Pour ma part je ferai une récap mensuelle de mes photos sur le blog. Voili voilou comment je vous propose de passer 2016 ensemble, alors avis aux amateurs de photos, de séries, et qui aime l’idée me suive !

Je vous souhaite un excellent réveillon, et puisse l’année prochaine être plus douce que celle qui se termine !

Edit du 06/01 : C’est parti pour la semaine 1 avec #gameofthrones ! Voici le liens vers le tableau Pinterest pour y ajouter vos contributions ! N’hésitez pas à intégrer le challenge en cours d’année et de m’envoyer vos mails ou pseudos Pinterest pour être ajouté(e) au tableau !
www.pinterest.com/zoepitchoune/52seriesweeks-2016

Lundi avec Alice et Zaza – Menus de Fêtes

Ce lundi avec Alice et Zaza, ça cause bouffe, et donc bien évidemment quand ça cause bouffe je suis au RDV en temps et en heure 😉

Nous faisons partie de ces privilégiés qui à Noël n’ont qu’à se mettre les pieds sous la table… Même cette année, alors que nous accueillons le 25, c’est ma belle mère qui ramène la popote ! Pour le 24 ce sera chez mes parents, et je suis chargée des grignotes pour l’apéro et d’une bûche, ma sœur s’y collant pour la deuxième.

Pour l’apéro je serai raccord avec Zaza car j’ai prévu de faire ce sapin en pâte feuilletée qu’on voit partout sur le net en ce moment à coups de vidéos, de tutoriels et compagnie, qui a l’air drôlement facile à faire, rudement ingénieux comme idée, au passage, et qui en jette un max…

Avec ça je ferai comme chez Sylvie une étoile avec des feuilletés à la saucisse, dans le même esprit.

Pour la bûche, après maintes hésitations, maintes consultations du dossier spécial bûches sur Hellocoton j’ai encore pioché chez Gourmandiseries avec une petite bûche mangue framboises qui me semble à ma portée (je te ferai voir si je m’en sors)… Bref de la simplicité qui en jette, avec un peu de taff quand même, je commence d’ailleurs aujourd’hui car la bûche se fait en plusieurs étapes.

@desperatecouchpotatoe

Avec cela, je donne cette année à mes cadeaux un petit côté gourmand. En tant que blogueuse j’aurais dû ne pas passer à côté de cette mode des cadeaux DIY gourmands, et pourtant je n’en avais jamais vu avant ce dossier sur Hellocoton (encore !). J’ai donc concocté des petites kits gourmands très sympas à réaliser, à partir des recettes glanées sur d’autres blogs auprès desquels je m’excuse de ne pas pouvoir les citer (pardon les blogueuses), ayant recopié les recettes sur un papier sans noter mes sources (je suis parfois un boulet) :

Le kit Riz au Lait, tout simple :

  • 80 g de riz rond
  • 30 g de sucre roux
  • 30 g de sucre blanc
  • 3 carambars (ou 30g de cacao et 50 g de pépites choco – ou 50 g de spéculoos écrasés)

Recette : Faire bouillir 70 cl de lait. Verser le kit et cuire 40 mn en remuant de temps en temps. Déguster !

IMAG4235

Le kit muffins : 

  • 200 g de farine
  • 11 g de levure (1 sachet)
  • 20 g de cacao en poudre
  • 100 g de sucre roux
  • 100g de pépites de chocolat
  • des caissettes à muffins à accrocher au bocal

Recette : Verser le mélange dans un saladier. Ajouter 3 œufs et 150 g de beurre fondu. Mélanger à la cuillère en bois et verser dans des moules à muffins. Cuire 10 mn à 190 ° puis 10 mn à 180°. Déguster !

On verse tout dans un bocal par couches, on ferme et on ajoute  la recette sur une jolie étiquette printable dénichée chez la Parenthèse imaginaire. Et voilà le travail, fait maison, utile et gourmand !

J’ai aussi fait un caramel au beurre salé dans le même esprit ( 150 g de sucre avec un peu d’eau qu’on fait fondre jusqu’à obtention de la couleur brune souhaitée, on rajoute 30 g de beurre hors du feu, on mélange au fouet, on ajoute 10 cl de crème liquide et un cuillère a café de fleur de sel si le beurre utilisé n’était pas salé. on verse dans un petit pot qu’on met au frais, ça se conserve un mois au frais, et c’est une tuerie gustative).

 

(Deux) Lundi(s) (pour le prix d’un) avec Alice et Zaza

Mes petites Patates je m’excuse, je vous délaisse ces temps-ci… Entre le boulot qui n’arrête pas (les mises à jour des éditions…), la bronchiolite qui a fait son grand retour, et les courses de noël qui ne sont toujours pas commencées, j’ai un paquet d’articles de retard…

Il y a deux lundis je n’avais pas encore fait mon sapin, donc je ne pouvais pas vous le montrer. Alors je corrige le tir cette semaine, et je fais malgré un jour de retard d’une pierre deux coups en vous le montrant avec ses jolies décorations (deux nouvelles guirlandes lumineuses pour cette année) !

Je suis assez fan des décos de noël, et en ce moment je photographie un paquet de lumières dans les villages pour le travail, alors j’en ai une vraie collec’ dans mon portable ! Si j’ai le temps dans al semaine je vous les rajoueterai en edit… Mais ce n’est pas gagné alors vous m’excuserez d’avance… A bientôt, et plus régulièrement (j’ai des vacances à noël ça devrait le faire !).

Un gâteau roulé girafe

Comme chaque année, je suis avec assiduité l’émission le Meilleur Pâtissier, et comme chaque année ça tombe à une période où j’ai mes week-ends. L’occasion de tester les petites épreuves techniques concoctées par Mercotte et de vous les présenter en challenge… J’avoue que cette année les recettes ne m’inspirent pas plus que ça. Pas à mon goût quand j’anticipe la dégustation, pas à ma portée parce que je ne suis pas non plus douée comme les candidats, ou avec des choses difficiles à trouver en termes d’ingrédients ou de matériel…

Source Page Facebook de Jean-Pierre @LMP 2015

Source Page Facebook de Jean-Pierre @LMP 2015

Bref j’avais envie ce week-end de faire le krantz cake, mais les temps de pose, le crochet de robot que je n’ai pas, et tout ça tout ça, m’ont vite découragée. Qu’à cela ne tienne, mercredi dans Le Meilleur Pâtissier le thème était les gâteaux roulés. Et ils ont fait de sublimes gâteaux imprimés. Alors je me suis dit pourquoi pas se le tenter ?

Celui de Jean-Pierre était tip top, mais sa recette un peu à rallonge et trop technique pour moi. Et puis je n’avais jamais fait de gâteau imprimé. Alors j’ai cherché plus simple. Et je me suis dit pourquoi pas un gâteau girafe ? Après quelques recherches sur le net, j’ai fini par trouver de bonnes idées. C’est la recette de Samar qui a retenu mon attention.

Les ingrédients

Biscuit roulé :
4 œufs
2 blanc d’œuf
150 g de sucre
100 g de farine
2 cs de cacao amer
une pincée de sel

Ganache :
100 ml de crème liquide
200 g de chocolat

On commence donc par la ganache, rien de plus simple, on fait bouillir la crème liquide et on la erse sur le chocolat coupé en morceaux, puis on fouette jusqu’à obtention d’une ganache bien lisse. On met enfin cette préparation au frais.

On passe ensuite au biscuit roulé en préchauffant d’abord son four à 180°C. On sépare les blancs des jaunes et on monte ses blancs en neige ferme avec une pincée de sel. On blanchit ensuite les jaunes avec le sucre puis on y ajoute la farine. puis, on incorpore 1/4 des blancs à cette préparation en mélangeant vivement. On ajoute enfin le reste des blancs délicatement à la maryse.

De cette préparation on prend 3 bonnes cuillères à soupe qu’on met dans une poche à douille pour dessiner les « zébrures » sur la plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. On cuit ça deux petites minutes pour que ça tienne (le biscuit doit rester clair et souple).

On ajoute le cacao au reste de la préparation et on mélange délicatement. On verse enfin tout ça sur la plaque par dessus les « zébrures » et on enfourne pour environ 8 minutes.

Le conseil de Samar, prévoir 2 torchons humides (voire très humides ) pour que le gâteau ne colle pas. A la sortie du four on retourne donc le gâteau sur le torchon humide et on le retourne une nouvelle fois  sur le second torchon humide de façon a avoir l’imprimé girafe à l’extérieur. Rouler le gâteau une première fois sans trop serrer permet de ne pas le casser.

@desperatecouchpotatoe

La belle girafe! @desperatecouchpotatoe

Une fois la ganache froide, on déroule le gâteau et on le tartine généreusement avec avant de le rouler. Si les bouts ne sont pas présentables on les coupe pour un gâteau tout beau.

Visuellement je suis plutôt fière du résultat, car je n’avais jamais testé cette technique du gâteau imprimé, et en plus le goût est au rendez-vous, et je dois avouer que j’ai trouvé ça très simple à réaliser, donc c’est sûr, j’en referai ! La prochaine fois je tenterai même je pense, à défaut de me lancer dans la recette complète, au moins d’approcher le visuel superbe gâteau Las Vegas de Jean-Pierre !