Challenge Meilleur Pâtissier – La Rosace de la Grande Cocotte

Le challenge meilleur pâtissier est de retour sur le blog ! L’an passé les recettes du grimoire de Mercotte pour la fameuse épreuve technique en seconde partie d’émission ne m’avaient pas vraiment inspiré, mais je dois dire que cette année, les trois premières émissions sont un sans faute ! J’ai donc remis en route ce petit auto-challenge à la maison !

Place donc à la première recette, la rosace de la grande cocotte ! Il s’agit d’un gâteau à l’orange, composé de génoise et crème diplomate, et surmonte d’oranges confites. Pour la recette, comme à chaque fois, je vous renvoie chez le maître ! Et merci au passage à Mercotte de proposer cette année des recettes que je trouve à ma portée ! Pour ma tentative en images, c’est ci-dessous que ça se passe !

Verdict à la dégustation, mes Cyril et Mercotte maison ont validé, et personnellement pas fand e l’orange en gâteau j’ai bien aimé aussi, j’ai donc droit à mon tablier bleu pour essayer la recette de la deuxième semaine ! Recette dont vous pouvez déjà voir les photos sur mon compte Instagram et que vous verrez ici même très bientôt !

@desperatecoucpotatoe

Bon Ap’ ! @desperatecoucpotatoe

 

Lundi avec Alice et Zaza – L’heure du goûter…

4 repas par jour, dont le goûter. Comment ça c’est 3 repas par jour ? Non, non il y a aussi le goûter, même passé l’âge de goûter. Je suis sûre que le brunch d’ailleurs, a été inventé pour que les adultes puissent continuer à prendre le goûter, ou tout au moins en avoir l’impression. C’est vrai, une table de brunch c’est un peu la foire au goûter, sucré salé, tout ce que tu veux à portée de mains sans vraiment s’attabler, le top, quoi. Tout comme les salons de thé. Sérieusement, qui sort juste pour boire un thé ? Je veux dire sans une part de gâteau pour l’accompagner ? Personne. J’en suis sûre. Vous l’aurez compris, le goûter c’est un peu mon repas préféré. Quel qu’il soit. A base de biscuits chimiques, de gâteaux maison, ou même de fruits (je ne suis pas qu’une gloutonne) j’aime le goûter. A 35 ans certes je ne le prends pas tous les jours, autant parce qu’à cette heure là je travaille que pour éviter de prendre 20 kg, mais comme tout bec sucré, c’est un repas que j’apprécie beaucoup. C’est aussi une bonne occasion de se retrouver en famille ou entre amis pour adoucir la fin du week-end autour d’une brioche, de crêpes, ou de challenges meilleur pâtissier (comme celui-ci, celui-là, ou celui-ci, ou celui-là, ou même encore celui-là et c’est pas fini car l’émission vient de reprendre et la recette de la semaine de Mercotte me tente bien)! Parce qu’en bon bec sucré, parfois aussi, je pâtisse. Plus ou moins bien. Mais quand les produits sont bons, peu importe la tête que ça a à l’arrivée, ça finit toujours mangé !

Atelier cuisine avec Mini Monsieur "A fait bon gako"

Atelier cuisine avec Mini Monsieur

Le goûter du jour ? Un simple gâteau au yahourt et aux pommes. Mais pas n’importe lequel, car c’est Mini Monsieur qui m’a aidée à le faire ! Et vous savez quoi ? Il était bien bon, ce goûter !

On parlait donc goûter avec Alice, Zaza, et les copines du lundi ! Bonne semaine à tous !

Un Banana Bread

Ce matin en surfant j’ai vu qu’Hellocoton avait sorti un dossier sur le Banana Bread, une recette américaine de gâteau à la banane comme son l’indique, que je n’avais jamais testé. J’ai fait un tour sur quelques recettes et j’en ai sorti un mix que voici pour les gourmands !

Ingrédients :
170 g de farine
1/2 sachet de levure
90 g de sucre
2 œufs
40 g de beurre
40 g de crème
3 bananes
une petite poignée de noix de coco

 

La recette : 
On écrase les bananes dans un saladier (pour ma part j’en ai écrasé deux et j’ai mis la troisième en morceaux avant d’enfourner), puis on y ajoute les œufs et le sucre et on re-mélange. On ajoute ensuite le beurre fondu, puis la crème (liquide ou non) et enfin la farine et la levure. On mélange bien le tout et on enfourne pour environ 30 minutes à 180 °C (enfin comme toujours ça ça dépend de votre four !)

La prochaine fois j’ajouterai des pépites de chocolat !

A2016-02-20_1624

Le Banana Bread peut se déguster tiède. Enfin pour nous ce sera froid au goûter ! D’ailleurs je vous laisse car c’est l’heure !

 

Le gâteau au chocolat de Susy by Pierre Hermé #latueriedujour

Ça devient vraiment n’importe quoi ce blog ! Le brin de rigueur que j’avais réussi à instaurer avec des posts réguliers, avec chaque jour son thème, a filé vite fait avec la reprise du boulot… Je m’en excuse, mais c’est pas une raison pour se laisser aller. Les recettes d’habitude c’est le samedi. Ou le dimanche. Mais bon le dimanche, j’ai aussi le #2015projet52. Donc cette semaine on fera atelier cuisine le mardi. L’article puériculture sera donc pour mercredi. Si j’ai le temps… ;-P

En plus je ne pouvais décemment pas attendre samedi pour te parler de la dernière recette que j’ai testée. Car ce gâteau c’est vraiment trop de la balle comme dirait l’autre.

Quand je fais un gâteau au chocolat, je recherche chaque fois une recette différente. Et cette fois j’avais pas mal d’œufs au frigo. J’ai donc cherché une recette avec quelques œufs… Je suis tombée sur cette recette. Avec Pierre Hermé aux manettes on se dit déjà que ça ne peut être que bon. Quand on voit en plus qu’elle n’est pas très difficile, on enfile direct le tablier.
Alors pour ce gâteau il nous faut :
250 g de chocolat noir 
250 g de beurre
220 g de sucre
70 g de farine
œufs

Je te confirme c’est pas ce qu’il y a de plus léger en termes de matières premières. Mais franchement quand on fait un gâteau au chocolat je vois pas l’intérêt de le faire light…!

On commence par préchauffer son four à 180°. On fait fondre chocolat et beurre au bain marie. On bat ensuite les œufs et le sucre au robot (le mien étant en attente d’une pièce détachée, j’ai dû user de l’huile de coude. Mais le gâteau était réussi quand même donc pas de crainte, c’est possible). On ajoute le beurre chocolat fondus, puis la farine tamisée en fouettant bien entre deux. On verse dans le moule et c’est parti pour 25 minutes de cuisson. La pointe du couteau n’est pas des plus nettes mais pas d’inquiétude. Une fois refroidi (oh bien sûr on aura déjà goûté une part avant le complet refroidissement parce qu’on n’a pas résisté, mais c’est tout de même meilleur refroidi), on mange tout. Ça ce n’est pas une consigne, c’est une prédiction.
Bon ap’ !

Une tarte poire-chocolat

Ce soir c’est meilleur pâtissier, et vous avez vu, Mercotte a encore mis la barre haut, je ne vous garantis pas que je testerai la fameuse religieuse à l’ancienne… Du mois si je la teste c’est pas dit qu’elle finira sur le blog !! En tout cas, il me restait de la pâte sucrée depuis l’Alcazar. Donc j’ai fait une tarte poire-chocolat. Et c’est une tuerie donc je vous donne la recette !

Donc vous l’aurez compris, on commence par une pâte sucrée, dont la recette se trouve sur le blog de Mercotte.

IMAG2197Après cuisson de cette pâte, il suffit de rajouter une ganache choco-poire avec :

200 g de chocolat noir
25 g de beurre doux
20 cl de crème fraîche liquide
1 gousse de vanillle
1 ou 2 poire(s) 

Pour faire la ganache, on concasse le chocolat dans un saladier, et on fait bouillir la crème avec le gousse de vanille coupée en deux dans le sens de la longueur. On verse tout ça sur le chocolat au tarvers d’un tamis et on remue, puis on ajoute le beurre coupé en petits morceaux. On remue jusqu’à obtention de quelque chose d’homogène, on ajoute des morceaux de poire et on verse le tout sur la pâte. 2 heures au frigo et le tour est joué !

Pour la déco on saupoudre de cacao amer, et de vermicelles au chocolat, ou ce que vous voulez !

IMAG2201

J’en ai mangé deux parts hier midi, et encore une au goûter tellement c’est bon… Quant à Petit Monsieur, il a nettoyé le saladier à la petite cuillère… puis direct à coups de langue…

2014-11-19_1145

Bon ap’ !

Un gâteau magique au chocolat…

Samedi dernier, j’ai surfé sur Internet à la recherche d’une recette de gâteau… Et voilà qu’en checkant mon fil d’actus Facebook, je tombe sur un lien sponsorisé vers une sélection de recettes de « gâteaux magiques ». Je me demande ce que ça peut bien être… Bien sûr j’avais déjà mis de côté la recette de Nelly à base de chocolat au carambar, mais je n’avais pas percuté sur le côté « magique » du gâteau (oui, des fois je suis longue à la détente…). Pas de carambars ni de tablette choco-carambar sous la main, ce dernier devrait attendre… J’ai donc regardé la sélection en question… Après quelques lectures et prises de notes, me voilà lancée sur le fameux gâteau magique !

Alors c’est quoi ? 

Apparemment le gâteau magique pullule sur la blogo, et sur Internet en général, dire que geek comme je suis je n’avais même pas remarqué… Du coup je n’étais pas blasée à l’avance, et donc pas refroidie pour tester de mon côté ! Donc le gâteau magique c’est quoi ? Et bien c’est comme souvent en pâtisserie la magie de la chimie culinaire, qui donne un truc hallucinant avec trois fois rien ! Ce que ce gâteau  a de magique, c’est qu’avec un seul et même appareil de pâte, la cuisson va vous donner un gâteau avec 3 textures différentes : une texture de type génoise, un de type crème et un flan. J’ai donc testé une version au chocolat. Je m’excuse d’avance de ne pas citer mes sources pour la simple et bonne raison que j’ai regardé un peu partout en prenant des notes, résultat je ne sais plus trop chez qui j’ai topé la procédure… Toujours est-il que c’est souvent la même recette qui revient, à quelques grammes près sur les ingrédients.

Ingrédients :
4 œufs
150 g de sucre
1 cuillère à soupe d’eau
125 g de beurre
70g de farine
45g de cacao amer
1 pincée de sel
500 ml de lait

On préchauffe le four à 150 °C. Pendant ce temps on fait fondre le beurre, puis tiédir le lait. On sépare les jaunes des blancs et on bat les jaunes avec le sucre et l’eau. On ajoute le beurre fondu. On tamise la farine, le cacao et le sel qu’on ajoute au mélange jaunes / sucre / beurre. On bat encore un peu et on ajoute le lait tiède. On monte ses blancs en neige (l’occasion pour moi de vous présenter un petit accessoire cooking très utile ramené de vacances par mes parents, un fouet circulaire sur lequel il suffit d’appuyer pour mélanger tout un tas de trucs et qui fonctionne aussi donc pour monter ses blancs en neige !) et on les incorpore au reste.

On enfourne enfin pendant 50 minutes et emballé c’est pesé ! Il faut bien attendre que le gâteau soit refroidi pour le démouler. On saupoudre de cacao ou de sucre glace pour faire joli avant dégustation ! Ce qui tombait bien puisque c’était l’anniversaire de ma maman !

Et quand vous couperez vos parts, effet « magique » garanti !!

2014-10-28_1747

Un gâteau au chocolat…

Je vous l’ai déjà dit, j’ai passé l’âge du Christ dernièrement ! Et qui dit anniversaire dit gâteau évidemment ! Alors je n’allais pas vous laisser sans une petite recette, d’autant que ça fait un long moment que je n’en ai pas posté. Et comme je sèche lamentablement sur le TFSA de la semaine, et que je n’ai pas plus de temps que ces dernières semaines pour avancer dans mon Challenge séries, je thématise donc ma publication hebdo dans la rubrique recettes…

Pas très originale, me direz-vous, la recette du gâteau au chocolat… Oui mais celui là, vous allez aimer les filles, parce qu’il est légèrement (je dis bien légèrement) déculpabilisant pour la simple et bonne raison qu’il ne comporte pas de beurre. Bon ok, il faut en revanche de la crème et rappelons que le chocolat n’est pas exempt de matière grasse. Mais je vous garantis que quand on le fait goûter et qu’on vous dit qu’il est bon, si vous ajouter qu’il n’y a pas de beurre dedans vous aurez droit à tous les compliments et les demandes de recette !

J’ai trouvé cette recette il y a un petit bout de temps sur marmiton, je ne sais évidemment plus de qui vu que je l’ai imprimée en vitesse et casée dans un classeur prévu à cet effet… Si cette personne se reconnaît j’en profite pour la remercier !

Ingrédients :

– 400 g de chocolat noir
– 20 cl de crème fraîche épaisse (ça marche aussi avec le liquide à 4% de MG…)
– 3 œufs
– 75 g de farine
– 1/2 sachet de levure
– 75 g de sucre
– 1 bon verre de rhum (facultatif – perso je n’en ai pas mis cette fois car Petit Monsieur était de la fête !)

La Pâte

La Pâte

On met d’abord le chocolat à fondre au bain marie ou au micro-ondes avec un peu d’eau.
On bat ensuite les œufs avec le sucre au fouet puis on ajoute chocolat fondu qui aura un peu refroidi mais sera toujours liquide. On ajoute la crème puis la farine à laquelle on aura mélangé la levure. On mélange encore un peu et on met le tout dans le moule. Vous voyez c’est pas sorcier ! On enfourne à thermostat 6 pendant environ 20 mn. Le gâteau est cuit quand le pointe du couteau planté dedans ressort avec de très légères traces.

Pour agrémenter on peut servir avec une bonne chantilly peu sucrée. On évitera la crème anglaise car le gâteau est déjà assez sucré. Ça donne une pâte à mi chemin entre le brownie et le gâteau au chocolat, bien moelleux mais pas trop lourd à manger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.