Challenge Meilleur Pâtissier – La Rosace de la Grande Cocotte

Le challenge meilleur pâtissier est de retour sur le blog ! L’an passé les recettes du grimoire de Mercotte pour la fameuse épreuve technique en seconde partie d’émission ne m’avaient pas vraiment inspiré, mais je dois dire que cette année, les trois premières émissions sont un sans faute ! J’ai donc remis en route ce petit auto-challenge à la maison !

Place donc à la première recette, la rosace de la grande cocotte ! Il s’agit d’un gâteau à l’orange, composé de génoise et crème diplomate, et surmonte d’oranges confites. Pour la recette, comme à chaque fois, je vous renvoie chez le maître ! Et merci au passage à Mercotte de proposer cette année des recettes que je trouve à ma portée ! Pour ma tentative en images, c’est ci-dessous que ça se passe !

Verdict à la dégustation, mes Cyril et Mercotte maison ont validé, et personnellement pas fand e l’orange en gâteau j’ai bien aimé aussi, j’ai donc droit à mon tablier bleu pour essayer la recette de la deuxième semaine ! Recette dont vous pouvez déjà voir les photos sur mon compte Instagram et que vous verrez ici même très bientôt !

@desperatecoucpotatoe

Bon Ap’ ! @desperatecoucpotatoe

 

Un gâteau roulé girafe

Comme chaque année, je suis avec assiduité l’émission le Meilleur Pâtissier, et comme chaque année ça tombe à une période où j’ai mes week-ends. L’occasion de tester les petites épreuves techniques concoctées par Mercotte et de vous les présenter en challenge… J’avoue que cette année les recettes ne m’inspirent pas plus que ça. Pas à mon goût quand j’anticipe la dégustation, pas à ma portée parce que je ne suis pas non plus douée comme les candidats, ou avec des choses difficiles à trouver en termes d’ingrédients ou de matériel…

Source Page Facebook de Jean-Pierre @LMP 2015

Source Page Facebook de Jean-Pierre @LMP 2015

Bref j’avais envie ce week-end de faire le krantz cake, mais les temps de pose, le crochet de robot que je n’ai pas, et tout ça tout ça, m’ont vite découragée. Qu’à cela ne tienne, mercredi dans Le Meilleur Pâtissier le thème était les gâteaux roulés. Et ils ont fait de sublimes gâteaux imprimés. Alors je me suis dit pourquoi pas se le tenter ?

Celui de Jean-Pierre était tip top, mais sa recette un peu à rallonge et trop technique pour moi. Et puis je n’avais jamais fait de gâteau imprimé. Alors j’ai cherché plus simple. Et je me suis dit pourquoi pas un gâteau girafe ? Après quelques recherches sur le net, j’ai fini par trouver de bonnes idées. C’est la recette de Samar qui a retenu mon attention.

Les ingrédients

Biscuit roulé :
4 œufs
2 blanc d’œuf
150 g de sucre
100 g de farine
2 cs de cacao amer
une pincée de sel

Ganache :
100 ml de crème liquide
200 g de chocolat

On commence donc par la ganache, rien de plus simple, on fait bouillir la crème liquide et on la erse sur le chocolat coupé en morceaux, puis on fouette jusqu’à obtention d’une ganache bien lisse. On met enfin cette préparation au frais.

On passe ensuite au biscuit roulé en préchauffant d’abord son four à 180°C. On sépare les blancs des jaunes et on monte ses blancs en neige ferme avec une pincée de sel. On blanchit ensuite les jaunes avec le sucre puis on y ajoute la farine. puis, on incorpore 1/4 des blancs à cette préparation en mélangeant vivement. On ajoute enfin le reste des blancs délicatement à la maryse.

De cette préparation on prend 3 bonnes cuillères à soupe qu’on met dans une poche à douille pour dessiner les « zébrures » sur la plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. On cuit ça deux petites minutes pour que ça tienne (le biscuit doit rester clair et souple).

On ajoute le cacao au reste de la préparation et on mélange délicatement. On verse enfin tout ça sur la plaque par dessus les « zébrures » et on enfourne pour environ 8 minutes.

Le conseil de Samar, prévoir 2 torchons humides (voire très humides ) pour que le gâteau ne colle pas. A la sortie du four on retourne donc le gâteau sur le torchon humide et on le retourne une nouvelle fois  sur le second torchon humide de façon a avoir l’imprimé girafe à l’extérieur. Rouler le gâteau une première fois sans trop serrer permet de ne pas le casser.

@desperatecouchpotatoe

La belle girafe! @desperatecouchpotatoe

Une fois la ganache froide, on déroule le gâteau et on le tartine généreusement avec avant de le rouler. Si les bouts ne sont pas présentables on les coupe pour un gâteau tout beau.

Visuellement je suis plutôt fière du résultat, car je n’avais jamais testé cette technique du gâteau imprimé, et en plus le goût est au rendez-vous, et je dois avouer que j’ai trouvé ça très simple à réaliser, donc c’est sûr, j’en referai ! La prochaine fois je tenterai même je pense, à défaut de me lancer dans la recette complète, au moins d’approcher le visuel superbe gâteau Las Vegas de Jean-Pierre !