Lundi avec Alice et Zaza – Recettes de fêtes !

Encore un lundi de retard pour moi, mais je n’allais pas louper le lundi des recettes de fêtes ! L’an dernier je vous avais passé en revue celles que je comptais expérimenter pour les fêtes et mes cadeaux gourmands, et ça avait été un succès.

Succès oblige d’ailleurs, je suis préposée cette année encore aux bûches du 24 et 25 décembre. J’ai prévu de faire celle-ci pour le réveillon, mais je n’ai pas encore arrêté mon choix pour celle du 25… Chocolat Menthe sur une recette d’Anne-Sophie ou Pommes Spéculoos Vanille d’après Surprises et Gourmandises, j’hésite encore… Vous feriez laquelle, vous ? Du coup je ne vous donnerai pas trop de recette aujourd’hui mais si ça vous dit d’aller piocher dans mes anciennes c’est dans la rubrique Sometimes I cook que ça se passe !

En attendant, je vous montre celles des dernières années car je me rends compte que je vous les avais promises en photos, mais je ne les ai jamais publiées !

A plus tard dans la semaine pour le rattrapage du lundi d’aujourd’hui !

Lundi avec Alice et Zaza – Mon blog et moi…

Le lundi, le mercredi, quelle différence ? Je suis honteusement à la bourre pour le RDV du lundi, encore une fois, et je n’ai pas vraiment d’excuse, juste quelques coups de mou avec le contexte professionnel, mais aujourd’hui je n’ai pas très envie de vous emmerder avec ça, puisque le thème du jour c’est mon blog et moi. Ça tombe bien, comme toute blogueuse, j’aime bien parler de moi.

Tout a commencé après la Saison 1 de Damages… Une saison engloutie en quelques visionnages (2 ou 3…), et l’envie folle d’échanger sur le sujet avec quelqu’un. Oui mais voilà, en pleine semaine en congé mat, on est parfois un peu seule, surtout quand on a un bébé parfait qui fait de bonnes siestes. Alors j’ai pris le clavier et j’ai tapé blogspot. A l’époque j’ignorais que les blogs avaient des interfaces de stats, heureusement d’ailleurs, car je doute que mon premier billet série ait été très lu. Mais peu importe j’avais partagé mes impressions, comme prévu. Quelques semaines après, une copine cherchait des DIY pour noël. Je lui ai partagé la photo de mon calendrier de l’avent sapin à pots de petits suisses sur Facebook. Et puis je me suis dit tiens, puisque j’ai un blog… Et puis c’est devenu un habitude. Pas rigoureuse, mais une habitude quand même. Et j’ai trouvé en WordPress une plateforme qui me convenait mieux. Je me suis prise au jeu.

Tellement qu’un jour, j’ai partagé un article, celui sur Homeland, sur mon profil Facebook… Démasquée par quelques potes, j’ai pris peur. Je n’aime pas qu’on sache que c’est moi, la patate de canapé désespérée. Mes proches qui me lisent le savent, et ont la délicatesse de ne pas m’en parler, et c’est très bien comme ça. Après je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à bloguer sur ces sujets, et là c’était top. Je me suis fait des copines de blog, la grande classe. Le but était atteint, l’échange. Peu de commentaires ici, mais plein de discussions ailleurs. J’ai retrouvé mon amie Alice ailleurs que dans la vraie vie, j’ai trouvé mon alter ego Tequi, même pire que moi en patatage, j’ai rejoint des plateformes comme Hellocoton pour trouver d’autres blogofriends. Et j’ai eu des chiffres dans la page de statistiques. Mon billet sur The Slap m’a fait passer dans une autre dimension, avec une une sur Hellocoton et plein de nouveaux lecteurs.

Ma deuxième grossesse a ajouté une rubrique ici, celle des trucs de maman. Et punaise, des mamans blogueuses y’en a plein aussi. Même des superstars qui croulent sous les commentaires mais qui prennent quand même le temps de liker tes commentaires Facebook voire même de commenter ton blog. La consécration ! Et tant qu’à parler de trucs de maman, autant parler de tout finalement. Alors j’ai ajouté mes recettes, et les sorties en famille. Le blog séries est devenu un blog Lifestyle. Une véritable arborescence, quoi ! Consécration encore, un commentaire de la grande Mercotte (le graal, c’était comme participer au meilleur pâtissier en vrai, surtout qu’elle a félicité mon gâteau !). J’ai osé aller quémander de quoi vous remercier de me lire, et ça m’arrive donc maintenant de proposer quelques concours ! Et plus récemment, merci TF1 pour le doc sur le lieu dans 7 à 8, mon top max de vues, plus que ma page d’accueil, genre plus de 3000 en quelques heures, ma sortie en famille à la découverte des Bisons normands.

Rêve de Bisons @desperatecouchpotatoe

Rêve de Bisons @desperatecouchpotatoe

Avec tout ça, aujourd’hui je commence à pouvoir le dire, je suis une blogueuse. Avec non seulement un blog, mais aussi une page Facebook, un compte Twitter et un compte Instagram. A la limite de la multinationale LOL ! Même que des fois je vous montre ma trombine. Et ça c’était carrément pas gagné !

Et tout ça, c’est grâce à vous. Alors merci les gens, je vous kiffe ! Et vous, alors dites moi, qu’est-ce que vous kiffez ici, c’est l’occasion de le dire ! Quels blogs lisez-vous, c’est l’occasion de partager ! Quels blogs tenez-vous si on ne se connaît pas encore ? La bise,

Challenge Meilleur Pâtissier – Le Bloody Cake

Hello Potatoes ! Halloween hier oblige, je vous propose aujourd’hui un nouveau Challenge Meilleur Pâtissier, le Bloody Cake, proposé en épreuve technique de seconde semaine de l’émission par Mercotte. Le thème de l’émission était les desserts américains. De quoi déguster devant une bonne série quoi ! Les candidats ont géré sur la revisite du cheesecake, d’ailleurs si vous cherchez des recettes j’en ai une ici qui déchire tout…

Alors ce Bloody Cake… chez moi ça donne ça :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le recette, c’est toujours chez Mercotte que ça se passe !

Question difficulté, ça va, j’ai même à peu près géré mon temps comme les candidats de l’épreuve, sachant qu’il a fallu que je refasse un aller-retour à l’épicerie pour acheter le fromage frais que j’avais zappé… Question goût, c’est pas mal, j’ai trouvé ça un peu sec mais je pense que je n’ai pas assez mis de glaçage entre les gâteaux, j’avais peur de ne pas en avoir assez pour le recouvrir… et que mes gâteaux étaient un peu trop cuits. Par contre pas de goût de tomate, bon goût d’épices, donc c’est déjà pas mal ! Et le glaçage, c’est juste une tuerie… en plus je trouve que je l’ai pas trop mal réussi, moi qui n’avais jamais recouvert un gâteau de glaçage de ma vie…

imag5723

imag5725

Donc pour une première je suis assez contente et je reviendrai donc en troisième semaine car Petit Monsieur a déjà réclamé des Tourments d’Amour !

Bon appétit !

Challenge Meilleur Pâtissier – La Rosace de la Grande Cocotte

Le challenge meilleur pâtissier est de retour sur le blog ! L’an passé les recettes du grimoire de Mercotte pour la fameuse épreuve technique en seconde partie d’émission ne m’avaient pas vraiment inspiré, mais je dois dire que cette année, les trois premières émissions sont un sans faute ! J’ai donc remis en route ce petit auto-challenge à la maison !

Place donc à la première recette, la rosace de la grande cocotte ! Il s’agit d’un gâteau à l’orange, composé de génoise et crème diplomate, et surmonte d’oranges confites. Pour la recette, comme à chaque fois, je vous renvoie chez le maître ! Et merci au passage à Mercotte de proposer cette année des recettes que je trouve à ma portée ! Pour ma tentative en images, c’est ci-dessous que ça se passe !

Verdict à la dégustation, mes Cyril et Mercotte maison ont validé, et personnellement pas fand e l’orange en gâteau j’ai bien aimé aussi, j’ai donc droit à mon tablier bleu pour essayer la recette de la deuxième semaine ! Recette dont vous pouvez déjà voir les photos sur mon compte Instagram et que vous verrez ici même très bientôt !

@desperatecoucpotatoe

Bon Ap’ ! @desperatecoucpotatoe

 

Un Banana Bread

Ce matin en surfant j’ai vu qu’Hellocoton avait sorti un dossier sur le Banana Bread, une recette américaine de gâteau à la banane comme son l’indique, que je n’avais jamais testé. J’ai fait un tour sur quelques recettes et j’en ai sorti un mix que voici pour les gourmands !

Ingrédients :
170 g de farine
1/2 sachet de levure
90 g de sucre
2 œufs
40 g de beurre
40 g de crème
3 bananes
une petite poignée de noix de coco

 

La recette : 
On écrase les bananes dans un saladier (pour ma part j’en ai écrasé deux et j’ai mis la troisième en morceaux avant d’enfourner), puis on y ajoute les œufs et le sucre et on re-mélange. On ajoute ensuite le beurre fondu, puis la crème (liquide ou non) et enfin la farine et la levure. On mélange bien le tout et on enfourne pour environ 30 minutes à 180 °C (enfin comme toujours ça ça dépend de votre four !)

La prochaine fois j’ajouterai des pépites de chocolat !

A2016-02-20_1624

Le Banana Bread peut se déguster tiède. Enfin pour nous ce sera froid au goûter ! D’ailleurs je vous laisse car c’est l’heure !

 

Une tarte aux fraises…

Je pâtisse assez souvent, mais je ne maîtrise pas vraiment mes classiques… Alors une fois de temps en temps, je me dis que c’est quand même dommage de réussir un Paris Brest version Philippe Conticini, et de ne pas savoir faire une tarte. Donc hier, je me suis tenté la bonne vieille tarte aux fraises ! La recette en images :

Pour le fond de tarte, j’ai choisi un short bread (en gros c’est une pâte sablée avec plein de beurre) version Christophe Michalak, recette rapportée de mon cours à la Michalak Masterclass, qui est juste une tuerie.

Ingrédients
170 g de beurre frais
80 g de sucre glace
185 g de farine (T55 mais je n’avais que de la T45 et ça marche aussi)
2 g de sel fin

On met tout ça dans un saladier et on mélange puis on émiette avec ses petites mains et le tour est joué ! Ensuite on étale entre deux feuilles de papier sulfurisé (ou avec une poche à douille) et on fait cuire comme ça sans rien une dizaine de minutes à 170 – 175°C.

Pour la crème pâtissière, j’ai fait dans le classique, ou presque.

Ingrédients :
100 g de sucre semoule
50 cl de lait frais entier
4 jaunes d’œufs
1 gousse de vanille
2 cuillères à café de Maïzena

On coupe la gousse de vanille et on enlève les grains qu’on ajoute au sucre. On met la gousse dans le lait, et on porte à ébullition. Là j’ai ajouté un petit grain de folie en faisant infuser un sachet de thé au jasmin, ça rajoute une petit goût très sympa au final et ça change de la crème pâtissière classique. On fouette les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que ça blanchisse bien, et on ajoute la Maïzena, et on ajoute le lait bouillant au travers d’un tamis. On mélange et on reverse tout dans la casserole (sauf la gousse hein, celle là on la vire). On refait bouillir et on laisse cuire 2 ou 3 minutes en remuant avec le fouet. On verse dans un saladier et on filme au contact (pour éviter qu’elle se dessèche) puis direction le frigo. Je t’avoue que la mienne était un brin liquide, mais je l’ai rattrapée en la refaisant bouillir et en rajoutant de la Maïzena.

Après on dresse et on ajoute ses petites fraises ! Moi j’ai mis de la menthe pour faire joli et ajouter un peu de goût.

La touche finale au dressage ! @ deperatecouchpotatoe

La touche finale au dressage ! @ desperatecouchpotatoe

Et puis j’ai terminé les chutes avec de l’ananas.

Les chutes ! @desperatecouchpotatoe

Avec les restes : rien ne se perd !@desperatecouchpotatoe

Bilan : Meilleure que celle des pâtisseries pour Monsieur et pré-commande pour épater la famille dimanche,plus beau gâteau du Monde pour Petit Monsieur. Et lui qui habituellement sur ce genre de tarte ne mange que les fraises et laisse le reste, il m’en a mangé une part entière, et m’en a redemandé ce matin au p’tit déj ! Je pense donc qu’elle était réussie ! Et sans me vanter c’est vrai qu’elle est bonne. Comme quoi un bon classique c’est facile, c’est sympa à faire aussi, et surtout à manger !

Bon appétit !

[test produit] Le BabyMoule de Mastrad Baby

Le mercredi c’est puéri ! Et cette semaine on fait dans le test produit !

On m’a en effet demandé de tester le BabyMoule de Mastrad Baby, et c’est une bonne occasion car je ne connaissais pas du tout ! Je connaissais la marque Mastrad pour ses ustensiles de cuisine d’une manière générale, mais je ne savais pas qu’ils avaient toute une gamme de produits pour bébé, déclinée sous la bannière Mastrad Baby !

Présentation : 

Il existe 3 types de BabyMoules, avec des contenances de 6×60,  6×150 et 4×280 ml, de quoi suivre l’appétit de bébé. Ce sont des moules en silicone (sans Bisphénol A), ce qui présente de nombreux avantages, que je vais vous détailler ci-dessous, avec des petits couvercles en plastique pour chaque compartiment. Mais à quoi ça sert donc un BabyMoule ? Et bien entre autres à conserver les petits pots maison de bébé. Et ça tombe on ne peut mieux car avec Mini Monsieur nous avons commencé la diversification…!

Mon avis :

Je suis très petits pots maison, parce qu’une purée c’est assez rapide à faire, et qu’on n’a rien besoin de rajouter dedans. Bon ok, comme toute maman pressée j’ai aussi recours aux marques distributeurs pour les petits pots, qui font des petites purées très bien pour l’éveil au goût, et adaptées à tout âge. Mais avec un Baby Cook ça ne prend pas beaucoup de temps de faire du maison, et je dirai même plus, avec un robot culinaire, tu fais tout en quantité et tu congèles !

Et c’est là que le BabyMoule fait son entrée ! Et c’est génial ! Avant je conservais dans les mêmes boîtes que le lait maternel que je congelais. Mais comme j’allaite encore en même temps, c’est vite la crise du logement dans le congèle avec les boîtes qui s’empilent… Tandis que le BabyMoule, il se range à plat et ça prend tout de suite moins de place. Et pour le lait maternel c’est pas mal non plus. Tu congèles en portions et il ne reste plus qu’à sortir la quantité souhaitée en petits glaçons !

Avec ma version 60 ml, 6 petits pots tous prêts à congeler ! Tu démoules vite fait bien fait et tu réchauffes au micro-ondes en deux temps trois mouvements !

Et le silicone a tous les avantages : démoulage facile, nettoyage facile (même au lave vaisselle!), tient au congélateur mais aussi au four (jusqu’à 250°C) ! Et c’est là tout le génie du produit, parce qu’en plus des petits pots maison, on peut s’en servir pour cuisiner toutes sortes de muffins et autres pour toute la famille, mais je pense aussi aux glaces pour Petit Monsieur cet été !

Bref, je suis conquise et je compte déjà investir – bébé glouton oblige – dans les versions à contenance plus élevée. D’autant que le prix est tout à fait abordable (une quinzaine d’euros), encore un plus !

Pratique :

Le site de Mastrad Baby : www.mastradbaby.com/fr

Et toi alors, tu connais, tu as déjà essayé, tu comptes le faire, tu en penses quoi ? Dis moi tout !

Lundi avec Alice et Zaza : Ménage de Printemps

Ce lundi, je suis en vadrouille à Deauville pour le boulot, et pour une fois j’ai eu le temps de programmer mon article à l’avance. Et ce lundi, Alice et Zaza nous proposent de se donner du courage entre nous et de se motiver pour le faire en parlant Ménage de Printemps.

Le ménage, comme tout le monde, c’est pas mon truc. Il y a des choses qui ne me dérangent pas, type le repassage et récurer la salle de bains (ne me demande pas pourquoi, je n’en sais rien, mais ces deux trucs là je peux les faire sans râler), mais encore faut-il avoir – et prendre surtout – le temps de le faire. J’ai de la chance en plus, mon emploi du temps en journées continues contre celui de Monsieur qui comporte un trou en milieu de journée, nous oblige à un partage des tâches qui fait que Monsieur en fait souvent plus que moi. Une femme de ménage ? On y a déjà pensé, on aurait même le budget, mais franchement j’ai tellement honte du bordel et de la poussière (une chance que les enfants ne soient pas allergiques) de mon intérieur que je n’arrive pas à m’y résoudre. Par contre, la différence entre Monsieur et moi, c’est que quand je m’y mets, tu m’arrêtes plus. C’est bien ça le problème, il faut que je fasse ce que j’ai commencé à fond, que ça se voie, que ça brille. Du coup, revers de la médaille, je ne m’y mets vraiment, mais alors vraiment pas souvent.

Et pour que je m’y mette, il faut un déclencheur, genre un nouveau jouet. Ça tombe bien parce que je viens de recevoir mon nouveau jouet, suite à une commande sur Ventes Privées. Et ce week-end j’ai donc fait mes fenêtres du salon (pas toutes, faut pas déconner non plus – mais il faut dire que chez moi il y a trop de fenêtres, des grandes en plus, c’est bien, c’est lumineux, mais quand faut les faire c’est tout de suite moins fun…). Bref, j’ai investi dans un pistolet vapeur, et pour faire les fenêtres c’est vraiment top. Mon fils m’a dit qu’on dirait même qu’il n’y a plus de fenêtres tellement on voit bien dehors, c’est vous dire… (c’est dire aussi comment ça devait paraître dégueulasse depuis qu’on vit dans cette maison pour avoir un commentaire pareil de Petit Monsieur !).

@desperatecouchpotatoe

Il y a une fenêtre entre l’appareil et dehors. True story. Réalisé sans trucage. @desperatecouchpotatoe

Donc ménage de printemps, très peu pour moi, mais là cette année oui, enfin du moins pour les fenêtres ! Pour le reste on verra… Quoiqu’il y a (déjà) les fringues du mini à trier pour reléguer de nouveau le 0-3 mois en carton à ranger dans l’armoire du garage prévue à cet effet. Oui parce qu’en plus du bordel chronique je ne jette rien. Et n’arrive pas à me résoudre à vendre toutes les fringues de bébés… plus t’as grand, plus c’est le bazar en fait.

@desperatecouchpotatoe

Maintenant je m’attaque aux housses des tabourets #motivee @desperatecouchpotatoe

Bonne semaine à tous !

Lundi avec Alice et Zaza : Des livres dans ma cuisine

Aujourd’hui, enfin hier, il fallait bien que ça arrive un jour sur ce RDV là aussi (je suis incorrigible), Alice et Zaza nous proposent d’échanger nos bonnes recettes, avec nos livres de cuisine !

l'anarchie dans l'étagère (et en dehors...) @desperatecouchpotatoe

l’anarchie dans l’étagère (et en dehors…) @desperatecouchpotatoe

Alors, les livres de cuisine et moi c’est une grande histoire d’amour. Tu vas te dire qu’est ce qu’elle doit cuisiner celle là ! Mais non, pas tant que ça, comme souvent dans tous les domaines, j’ai beaucoup d’ambitions, et des résultats bien moindres… Donc, des livres de cuisine j’en ai plein. Mais alors vraiment plein. Trop. J’en ai une étagère pleine à craquer, ça déborde de partout, au-dessus, sur les côtés, etc… Je pense même à investir dans une petiote bibliothèque à fixer au mur, rien que pour eux.

Je te vois venir, tu vas me demander si je m’en sers… Soyons honnêtes, il n’est pas un repas prévu sans que j’en regarde deux ou trois. Même si souvent à l’arrivée ça va se finir sur Marmiton… D’ailleurs je me suis fait un classeur pour les recettes que j’imprime chez Marmiton. Et chez Mercotte. Et chez Nelly. Oui tu as compris, je me refais une nouvelle bibliothèque avec les recettes imprimées… Je te l’ai dit je suis incorrigible. Mais je les aime bien mes livres de recettes. Même si je vais parfois en acheter un juste parce que la couv est belle. Ou juste pour une recette dedans. Ou juste pour… des fois je ne sais même plus pourquoi… Et parfoir je me souviens d’une recette. Je la cherche. Je les feuillette un par un. Et c’est long, de les feuilleter un par un. Surtout que dans ma collec’, j’ai aussi des magazines. Tu sais les « Vie Pratique », les « Gourmand », les « Carrefour Market Magazine ». Ça prend du temps à feuilleter les magazines.

Si je devais n’en garder qu’un…. Non en fait c’est pas possible. Mais si il fallait vraiment, je garderai le Françoise Bernard. Une référence, celui que ma Maman m’a acheté, le même qu’elle, celui avec tous les bons classiques et les réponses aux questions les plus bêtes en matière de cuisine. Car en matière de cuisine vois-tu, ici c’est pas Top Chef.

@desperatecouchpotatoe

Recettes Faciles de Françoise Bernard, un classique – @desperatecouchpotatoe

En Pâtisserie, ça va, je me débrouille. Il faut dire que j’ai fait la Masterclass. Mais j’évite les fantaisies, je suis souvent la recette à la lettre. Faut bien les rentabiliser tous ces bouquins !

Et tu sais quoi, les blogueuses, c’est fou, sont particulièrement raccord cette semaine. En effet, le thème du projet 52 de Milie, cette semaine, enfin la semaine dernière (in-cor-ri-gi-ble), c’était gourmandise. RDV dans le billet de juste après pour ma photo de la semaine dernière !

Bonne semaine à tous !

Le gâteau au chocolat de Susy by Pierre Hermé #latueriedujour

Ça devient vraiment n’importe quoi ce blog ! Le brin de rigueur que j’avais réussi à instaurer avec des posts réguliers, avec chaque jour son thème, a filé vite fait avec la reprise du boulot… Je m’en excuse, mais c’est pas une raison pour se laisser aller. Les recettes d’habitude c’est le samedi. Ou le dimanche. Mais bon le dimanche, j’ai aussi le #2015projet52. Donc cette semaine on fera atelier cuisine le mardi. L’article puériculture sera donc pour mercredi. Si j’ai le temps… ;-P

En plus je ne pouvais décemment pas attendre samedi pour te parler de la dernière recette que j’ai testée. Car ce gâteau c’est vraiment trop de la balle comme dirait l’autre.

Quand je fais un gâteau au chocolat, je recherche chaque fois une recette différente. Et cette fois j’avais pas mal d’œufs au frigo. J’ai donc cherché une recette avec quelques œufs… Je suis tombée sur cette recette. Avec Pierre Hermé aux manettes on se dit déjà que ça ne peut être que bon. Quand on voit en plus qu’elle n’est pas très difficile, on enfile direct le tablier.
Alors pour ce gâteau il nous faut :
250 g de chocolat noir 
250 g de beurre
220 g de sucre
70 g de farine
œufs

Je te confirme c’est pas ce qu’il y a de plus léger en termes de matières premières. Mais franchement quand on fait un gâteau au chocolat je vois pas l’intérêt de le faire light…!

On commence par préchauffer son four à 180°. On fait fondre chocolat et beurre au bain marie. On bat ensuite les œufs et le sucre au robot (le mien étant en attente d’une pièce détachée, j’ai dû user de l’huile de coude. Mais le gâteau était réussi quand même donc pas de crainte, c’est possible). On ajoute le beurre chocolat fondus, puis la farine tamisée en fouettant bien entre deux. On verse dans le moule et c’est parti pour 25 minutes de cuisson. La pointe du couteau n’est pas des plus nettes mais pas d’inquiétude. Une fois refroidi (oh bien sûr on aura déjà goûté une part avant le complet refroidissement parce qu’on n’a pas résisté, mais c’est tout de même meilleur refroidi), on mange tout. Ça ce n’est pas une consigne, c’est une prédiction.
Bon ap’ !