Pics of the week… 2017#week4

Une semaine dans le brouillard…

Lundi, lutte contre le froid et la morosité avec une tartiflette…

Mercredi coup de gueule rangement… et un mini au coin mais je constate qu’il est bien plus docile a la punition que son frère… et que le coin semble fonctionner pour le calmer en cas de crise…

Mercredi toujours, eclairs au chocolat craquelin…

Et les drôles d’occupations de Petit Monsieur… 

Et puis la fin de semaine de nouveau dans le brouillard avec une mauvaise nouvelle. Aurevoir Mamie C…

Ce lundi on parle de ce qui nous a marqué en janvier avec Alice et Zaza. Vous comprendrez donc que je passe mon tour… 

Je vous souhaite une bonne semaine. 

Toujours ranger… (1/2) La Maison

Parfois je me demande comment ce serait si nous vivions toujours dans notre F2… Ce matin comme chaque mercredi, depuis que j’ai déposé le grand à l’école, je passe ma matinée à ramasser, ouvrir des boîtes, les fermer, les rouvrir, retrouver des petits pièces de jouets par ci, par là, déposer les boîtes dans un placard, sur une étagère, et recommencer après que le petit ait redécouvert les jouets que je range… Un éternel recommencement. Quand je rentre tard quelques jours de suite, le mercredi qui suit, c’est pire. Pourtant j’ai un homme qui fait plein de choses à la maison. Heureux hasard des emplois du temps… Mais ses obsessions à lui, ce sont le linge et les sols. Il cumule les tournées de lave linge et les coups de serpillière, mais ranger, c’est une autre histoire.

Tout irait mieux si nous n’étions pas si bordéliques. Mon bordel à moi, il est plutôt organisé. Je retrouve facilement un objet égaré car mon bordel est relativement logique. Le sien, c’est autre chose… La télécommande de la TV se retrouve ainsi souvent dans les coins les plus improbables. Quand Monsieur cherche quelque chose, il faut qu’il se souvienne où il était la dernière fois qu’il le tenait. Et si c’était dans le garage, forte chance que la chose y soit, même si cette chose est une télécommande. Tu vois le genre ?

Rien de tout cela n’inquiétait Monsieur quand il a pris RDV avec le chauffagiste pour aujourd’hui. Le mercredi, je serais là pour l’accueillir. Le sol de la maison et était propre et le linge plié dans le panier, et même repassé, le grand luxe ! Oui mais voilà, ce matin quand je vois ma buanderie, l’état du bac de douche, les 10 serviettes qui sèchent depuis des jours parce qu’on ne prend pas le temps de les plier et de les ranger, les traces de calcaire au pied de la pompe à chaleur, et l’état des chambres dans lesquelles se tiennent les radiateurs que le chauffagiste va certainement vérifier, je suis en colère…

L'objet du pétage de plombs du jour !  Plié et replié deux fois la semaine dernière déjà grrrr

L’objet du pétage de plombs du jour ! Plié et replié deux fois la semaine dernière déjà grrrr

Même si je me doute que le chauffagiste s’en fout. Non, je suis en colère parce que tout ça, je l’ai rangé il y a une semaine. Pas lavé, récuré comme on le fait normalement et régulièrement dans sa maison. Juste rangé. Plié les serviettes, plié les fringues du petit sous la table à langer qui ce matin sont en boule, sans doute parce que chercher un pyjama dans une pile est tellement éprouvant qu’on remet tout en boule, remis les coussins du canapé en place, remis les chaussures qui étaient devant le meuble à chaussures dans le meuble à chaussures (parce que c’est tellement dur de tendre le bras pour glisser ses pompes dans la case prévue à cet effet qu’on les laisse par terre devant), remis les manteaux sur le porte-manteaux, parce que c’est tellement haut un porte-manteaux qu’on balance tout sur la rampe d’escalier ou sur le meuble à chaussures…. rangé les magasines et autres livres qui traînent, partout. Partout. Des toilettes à la cuisine en passant par la table à manger et le salon. Faire des piles des papiers importants pour la maison ou le boulot. Pour les retrouver dans une semaine disséminés partout.

Monsieur propose souvent qu’on fasse appel à une femme de ménage. Mais vu l’état de ma baraque j’aurais tellement honte que ça me semble impossible… Et puis ce n’est pas le ménage le problème…

Ceci est une table de cuisine...

Ceci est une table de cuisine…

C’est juste que les choses soient à leur place. Hier je t’expliquais que Marie Kondo ne pouvait rien pour moi… Je n’ai pas de problème de place et je me suis fait une raison sur l’abondance et ma difficulté à me séparer de mes objets. Et je reste persuadée que l’abondance ne rend pas con, pas si on a conscience de la valeur des objets. Si j’y suis attachée ce n’est que sentimental, lié à des souvenirs, et en aucun cas pour le paraître ni la valeur. D’ailleurs je n’ai pas vraiment d’objet de valeur. Mais comment faire les poussières au milieu de tout ce qui s’accumule aux mauvais endroits ? Aux mauvais endroits parce que chaque chose a sa place. J’ai une grande maison, pas de manque de place et des endroits spécifiques pour ranger chaque chose !

C’est pour ça que je ne comprends pas et pète mon câble ce matin. Chaque chose a sa place. Mais s’en éloigne constamment.

Il est là le souci, l’éternel recommencement. Je rivalise d’ingéniosité pour trouver des moyens incitant à ranger au quotidien et éviter de devoir faire ce grand rangement juste quand moi j’ai un moment. Parce que là ce matin, ce moment j’aimerais le passer à jouer avec mon petit qui face à mes refus apprend lui à ne pas ranger ses jouets… Parce que oui il y a les jouets aussi, et ça c’est encore une autre histoire… On en parle ?

Lundi avec Alice et Zaza – Un livre pour bien commencer l’année

Je ne vais pas vous parler des livres que je lis en ce moment pour ce sujet du lundi. Parce que je lis Bridget Jones, Folle de Lui, et même si retrouver Bridget et son ton légendaire me fait plaisir, ce n’est pas le livre du siècle, en tout cas beaucoup moins que les deux premiers opus de la  vie trépidante de notre célèbre londonienne. Je lis aussi Le Sabotage Amoureux d’Amélie Nothomb et c’est toujours Nothomb, quoi, j’adore, mais non je ne vous en parlerai pas aujourd’hui.

Parce que le thème proposé par Alice et Zaza ce lundi, c’est un livre pour bien commencer l’année, et je ne vais pas vous en conseiller un, juste vous en parler pour que vous décidiez si vous voulez le lire, et plus si affinités. Parce que personnellement, ce livre, c’est le livre le plus « What The Fuck ! » que j’ai lu ces dernières années… Il s’agit de La Magie du rangement, de Marie Kondo.

Et si je vous dis qu’il vous permettra de bien commencer l’année, c’est que soit il tiendra la promesse de la dernière de couverture, à savoir « changer votre vie » (rien que ça !) comme moi il vous fera au moins hurler de rire. C’est déjà pas mal de faire rire un peu !

Bon, il faut remettre les choses dans le contexte, Marie Kondo est japonaise, ce n’est clairement pas la même culture, ceci explique sans doute cela. Mais vu le succès du bouquin en occident, on était en droit d’y croire ! Bref j’y ai cru et je l’ai lu. Et des les premières pages quand elle s’autocongratule des miracles qu’elle a fait chez les gens, j’ai ri.

Etant une accumulatrice pathologique, j’ai un réel problème avec le rangement. Alors je ne vous explique pas avec deux enfants… Toutes les techniques sont donc bonnes à prendre… Mais Marie Kondo, c’est clairement une psychpathe du rangement. Et elle t’explique le plus simplement du monde, que depuis l’âge de 5 ans, elle se passionne pour le rangement. On apprendra au passage qu’au Japon il existe des revues spécialisées dans cet art. Parce que oui, c’est un art. Je vous ai dit que c’était pas la même culture…

Le problème avec le rangement by Marie Kondo, ce’st qu’il passe par le vide. Mais le grand grand vide. Genre elle jette tout ce qu’elle peut jeter. Vous allez me dire, ce’st un début de jeter un peu, non ? Et elle t’explique à quel point ses clients (parce que son métier, à Marie Kondo, c’est consultante en rangement) ont trouvé la plénitude depuis qu’ils ont tout balancé aux ordures. Vous allez me dire, on a tous bien trop de choses, et c’est vrai que ça rend plus léger intérieurement de se séparer des choses encombrantes, qui ne nous serviront jamais, blablabla… Je suis d’accord, je l’étais bien avant de lire Marie Kondo, mais quand elle consacre un chapitre aux souvenir, type photos de famille, et qu’elle te propose de tout balancer là je dis quand même un peu stop… Psychopathe je vous dis !

Sa méthode, parce que ce n’est pas non plus tout jeter (ça c’est juste quand elle s’applique sa méthode à elle-même, c’est de se demander à chaque objet si il « nous met en joie ». Pour le savoir il faut le toucher, le regarder et se décider. Mais attention, si une fringue ne te met pas en joie, n’oublie pas de la remercier pour tout le travail accompli avant de la foutre en l’air (true story). Parce que Marie Kondo préconise de parler à tous ses objets. Remercier son sac à main avant de le ranger en rentrant est indispensable. As-tu remercié ton sac à main ce soir ? Parce que Marie, elle le fait tous les soirs, et le pire c’est qu’avant, elle en sort son portefeuille qu’elle range dans un tiroir et ses clés qu’elle met dans une boîte. Psychopathe !

Mais pourquoi pas, après tout ! Alors j’ai essayé de commencer avec les fringues. Lesquelles me mettent en joie ? On commence facile avec celles que je ne remettrai pas, comme mon jean de grossesse. Mais damned, il me met en joie, ce jean, moi ! Il me rappelle ma grossesse, il me fait penser à mes petits bébés… Bon, je le garde. Et cette jupe ? Je ne rentre plus dedans, mais elle me met en joie car me rappelle l’époque où j’étais mince ! Donc, je garde ! Tu vois, ça marche pas !!!!

Et puis mon avis, Marie Kondo n’a pas d’enfant. Pourtant ça me tenterait bien des fois d’appliquer sa méthode aux jouets qui jonchent le sol du salon… Mais va sortir tout le matos et demander à tes gosses quel jouet les met en joie… On va rigoler un peu !

Je plaisante, quoique à peine, mais j’ai quand même trouvé quelques astuces sympas, genre plier et rouler ses vêtements sur la tranche, c’est fou la place qu’on gagne dans les tiroirs, et c’est vrai que ça donne un aperçu direct de toutes ses fringues, peut être un moyen de mieux me rendre compte de ce que je net mets vraiment plus… Et j’en ai quand même tiré un sac pour Emmaüs…

Autre hallucination, son chapitre sur les livres… Marie Kondo n’a qu’une dizaine de livres. Parce que voyons ça sert à rien une bibliothèque… Les livres qu’on a aimés ? On ne les relit jamais. Ceux qu’on lira plus tard ? On ne les lira jamais. Les beaux livres à feuilleter ? Il paraît qu’on ne les regarde pas non plus. Pas mal non plus tout le paragraphe sur les notes de cours de développement personnel… (ça doit être courant au Japon!) et les conseils pour s’en débarrasser (reprendre en note seulement les citations importantes et les consigner dans un cahier… sérieux ils ont que ça à foutre ?). Psychopathe !

Alors voilà, c’était sacrément bizarre, marrant, hallucinant de lire ce bouquin. Mais ça n’a pas changé ma vie. Ni le bordel ambiant chez moi. Et je serais très curieuse de savoir si parmi vous, certains l’ont lu et si ils en ont tiré quelque chose, parce que je rigole mais dans le fond je veux bien croire que ça puisse en aider certains ! J’attends donc avec impatience les commentaires de ceux qui l’ont lu et de ceux qui auront envie de le lire pour me donner leur avis !

Sur ce, je vous laisse, je vais aller remercier mon plat pour le travail accompli en cuisant la tartiflette de ce soir…

Pics of the week ! 2017#week3

Pas de photos en début de semaine, la course entre boulot et dodo, toujours…

Un Mercredi matin tranquille avec mon petit qui a voulu dessiner. Sans doute un coup de bol, mais ca donne un vrai joli bonhomme ! 

Après, j’ai entrepris de trier toutes les chaussettes orphelines qui traînaient dans la maison… jamais imaginé qu’on pouvait en avoir autant, c’est vraiment n’importe quoi et ca me fascine tellement que j’envisage de rédiger un billet sur le sujet…

Ma poubelle et les chiffonniers d’emaüs me diront merci, autant que mes tiroirs qui respirent mieux et que les 3 boîtes où traînaient les chaussettes seules…

Samedi, grand froid ensoleillé qui fait du bien et donne de belles occasions de sortir le matos de smartphoto macro pour capturer la mousse gelée sur un talus…

Et dimanche  commence avec les devoirs et la rédaction de son avis sur l’album Loin de Léo pour le prix littéraire jeunesse « les incorruptibles ». Mon petit critique littéraire en herbe m’épate avec ses jolis mots « c’est une belle histoire de personnes » 😍 (« mais je vais écrire une belle histoire d’enfants parce que ce sera moins long » 😂) 

Bon dimanche a tous ! 

#TFSA – Fashion week

Très sympa ma Tequi le thème que tu nous proposes cette semaine ! Pour ce RDV #TFSA, nous nous retrouvons en effet aujourd’hui autour du thème des costumes dans les séries ! Que ce soit les séries historiques qui font souvent de l’effet en la matière, ou les séries où nos personnages favoris sont de vrais top modèles, on a l’embarras du choix ! Voici le mien sans plus tarder :

5 – Les Petits Meurtres d’Agatha Christie

La mode des années 50, c’est classe. Les lignes, les coupes des tenues féminines, que ce soit pour la glamour Marlène ou la plus brute de décoffrage Alice Avril, je trouve qu’elle en jettent pas mal. Et les costards du commissaire Laurence sont aussi taillés au poil, d’ailleurs !

****

4 – Downtown Abbey

Je regarde peu de séries historiques, mais Downtown Abbey c’est quand même la grande classe au niveau des costumes. J’aime cette époque où les robes deviennent plus faciles à porter et plus modernes, tout en restant d’une classe absolue.

****

3 – Twin Peaks

Et oui ça y’est je me suis lancée, je me me suis mise à Twin Peaks ! Et j’aime beaucoup la garde robe qui met le doute sur une époque coincée entre les sixties et les années 80, alors je profite de ce top pour vous le dire !

****

2 – Pretty Little Liars

C’est à se demander d’où elles sortent le fric pour s’habiller quand même nos jolies menteuses… En tout cas jamais de fashion faux pas dans PLL, même quand on veut nous les vendre en mode sapée comme un sac ça rend bien… Et même si la série n’ a plus grand intérêt elle reste agréable visuellement grâce à cela !

****

 1 – Game of Thrones

Evidemment ! Et bien sûr en grande partie pour les tenues de ces dames ! Et on peut dire que les stylistes se font plaisir avec ces superbes robes !

Lundi avec Alice et Zaza – Il est où le bonheur, il est où ?

Si on m’avait dit que j’emprunterais les mots de Christophe Maé pour un billet de blog… Bref, passons… C’est donc de Bonheur qu’Alice et Zaza nous invitent à parler pour le RDV du lundi cette semaine !

Le Bonheur… J’essaye de ne pas trop y penser. Car quand j’y pense, je m’angoisse toute seule. Parce-que je me dis que j’ai tellement de chance qu’un de ces jours ça va me retomber sur le coin de la gueule sans prévenir… Alors bien sûr ce n’est pas rose tous les jours, mais globalement je n’ai tellement pas à me plaindre que j’en culpabilise souvent.

C’est un peu ce qui me freine à changer de boulot. Souvent je me dis que les galères pro que je subis sont la rançon de tout ça. Et si je change et que ça se passe bien, qu’est ce qui va se passer d’autre ? Non, trop dangereux… J’ai l’homme de ma vie, j’ai deux enfants presque parfaits (car même chiants, ils sont parfaits hein), une famille à peu près soudée, des amis et des copains, et la vie est douce, bien souvent. Presque indécent à me relire, j’en aurais envie de lister les galères, juste pour équilibrer , mais quand je pense à tout ce qu’on a, finalement, il n’y a pas de quoi se plaindre.

Alors on dira comme ce bon Christophe Maé, que le bonheur il est là ! Et on continuera de se plaindre de nos petites galères quotidiennes, parfois même jusqu’à en pleurer, pour éviter de penser à la chance qu’on a et arrêter d’avoir peur que ça s’arrête. Même si c’est plaisant aussi de se poser sur les petites bonheurs du quotidien. Et c’est très bien comme ça !

Et comme j’ai commencé en musique avec le Bonheur de Christophe Maé, je terminerai avec une autre chanson qui parle de bonheur mais plus dans mon style musical !

Pics of the week ! 2017#week2

Une semaine entre boulot et dodo… même si j’ai trouvé une heure pour faire un peu de vélo d’appart et me remettre a Twin Peaks !

Des réunions a gogo lundi et mardi, a peine le temps de se poser au bureau pour traiter les dossiers, un retard considérable mais heureusement il y a la mer…

Un rdv avec la nouvelle hiérarchie, un sentiment d’etre encore et toujours dans et en dehors d’une équipe, loin des yeux, loin du reste…Et finalement le soulagement pour mon avenir professionnel. Mais rien n’est signé  restons méfiants…

Un mercredi de course entre rdv gyneco de routine (une heure dans la salle d’attente !), une visite  a ma mamie a la maison de retraite et les enfants a porter chez mes parents avant deux jours de stage en Normandie.

La jolie Dieppe !

Et une chouette soirée a Caen entre les deux jours de stage photo ! 

Un bébé  tellement épuisé samedi qu’il a dormi sur le canapé, ce qu’il n’avait jamais fait ! Et qu’il s’est réveillé telle une furie… avant de se rendormir… tellement fou que j’ai cru qu’il me faisait une crise de somnambulisme…

Mais samedi soir il a eu la fève, se demandant bien ce que c’était que ce truc dans son gâteau… jusqu1 ce qu’il comprenne que ca lui donnait le droit de porter la couronne ! Et devinez qui il a choisi comme reine ?

Belle semaine a tous !

 

#TFSA – Personnages préférés 2016 !l

Ce vendredi où j’ai repris les bonnes vieilles habitudes de retard de publication (on ne se refait décidément pas…), Tequi nous propose de faire un point personnages préférés de 2016 ! Je me limiterai aux 5 conventionnels du top, mais croyez-moi il y en a très certainement une bonne poignée de plus…! Par contre pour la hiérarchisation on repassera, je suis trop attachée à ces personnages pour réellement les classer !

5 – Sameen Shaw – Person of Interest

Dernière saison, dernier hommage à cette série que j’aurais adoré du début à la fin. Et cette année mon coup de cœur a été pour Shaw, la plus Bad Ass des gentilles de séries, qui a autant assuré qu’elle a fait attendre son retour dans la dernière saison. Le casting de POI était juste parfait et ça va vraiment me manquer !

****

4 – Jake Epping – 22.11.63

James Franco est cinglé (si, si suivez sa Page Facebook et vous verrez) mais c’est un acteur de génie. Il habite clairement tous les rôles dans lesquels je l’ai vu, et Jake Epping ne fait pas exception à la règle. Pourtant c’est un personnage qui à la lecture du roman bien retranscrite dans la série ne dégage rien de particulier. Mais ça aussi il sait le jouer, et à la perfection ce qui donne vraiment quelque chose de plus au personnage.

****

3 – Liv Moore – I-Zombie

Déjà, Liv m’a réconciliée avec les personnages féminins dans les séries ! Pour une fois que l’héroïne n’a rien d’énervant c’est tout de même très appréciable ! Et ça continue à tenir, à tel point que j’attends avec beaucoup d’impatience la prochaine saison !

****

2 – Damon &  Stephen Salvatore – TVD

En 2016 je me suis mise à jour dans Vampire Diairies et je dois dire que ces deux dernières saisons sont pour moi les meilleures ! Est-ce l’absence d’Elena ? Peut être ! En tout cas le recentrage sur les frères Salvatore est très bien fait et donne à Ian Somehalder et Paul Wesley une très bonne occasion de se lâcher ! Et la dernière saison en cours nous les livre enfin méchants tous les deux en même temps, ce dont je rêve depuis un moment ! Ça promet une fin qui ne devrait pas être dégueu…

****

1 – Liza Miller – Younger

Si vous me suivez vous avez bien dû voir mon coup de cœur pour Younger depuis que je suis cette série, et Liza est assurément le personnage révélation pour moi dans mes dernières découvertes séries !

Bon dimanche à tous, on se retrouve dans pas longtemps pour ma récap’ photo de la semaine !

Lundi avec Alice et Zaza – Toute la gratitude

On ne fait jamais assez preuve de gratitude. Pourtant, qu’est ce que ça fait plaisir, qu’est-ce que ça fait du bien d’en recevoir un peu de temps en temps. Moi qui avec un métier d’accueil passe mon temps à remercier à tout va et à en recevoir autant des personnes que je reçois, j’ai tendance à l’oublier, à ne plus m’arrêter la dessus. C’est pourtant ce qui rebooste au moindre coup de mou professionnel, cette gratitude du touriste à qui tu as permis de passer un bon séjour, de celui as qui tu as trouvé un gîte, de celui à qui tu as donné un bon plan, tout ce que mon métier interdisait encore il y a quelques années, tout ce qui a donné à l’uberisation un boulevard pour nous piquer notre boulot ! Mais soyez rassurés, aujourd’hui en office de tourisme on a le droit de vous donner des conseils avisés ! Et de recevoir en échange un peu de gratitude ! Et ça fait du bien !

show-gratitude

Ma gratitude à moi, elle sera pour tout mon entourage, ma famille, mes amis, ceux que je vois souvent et ceux que je côtoie moins, ceux qui permettent d’alléger notre quotidien, ceux qui comme moi travaillent dans le service et ne sont jamais assez remerciés.  Et puis aussi à vous tous qui me lisez toujours plus nombreux. Tout ce monde la, et sûrement d’autres que j’oublie, vous avez toute ma reconnaissance et toute ma gratitude.

C’était ma participation du lundi ! Encore merci !

Pics of the week ! 2017#week1

Je ne tiens jamais mes challenges photos mais j’en prends quand même tout le temps alors j’ai décidé cette année de vous en faire partager le condensé chaque semaine. Une manière de fixer des petits bonheurs en images, et tous ces instants capturés pour une raison ou pour une autre, mais aussi de faire un petit point narcissique hebdomadaire !

Lundi, dernier jour de vacances tranquilles, ou Mini Monsieur à décrété après le bain de son Petit Bébé qu’il lui fallait des « zabits »… inspirée j’ai donc recyclé une chaussette et je vous livre le tuto express en photo !

Jeudi et vendredi après une reprise rapide mardi, juste le temps de déprimer de la reprise, puis un mercredi de repos juste le temps de s’en remettre, j’ai retrouvé ma ville lumière le temps d’une formation, Rouen, enfin juste l’entrée de ville mais avec un superbe ciel et même une demi lune ! 

Hier, jolie carte dans la boîte aux lettres, qui rememore un bon reveillon entre amis et rappelle une fois de plus qu’on ne se voit jamais assez, merci Alice !

A demain pour le rdv du lundi !