Ces reprises qui ont de la gueule

Comme la semaine dernière nous avions fait le tour de ces reprises qui ne servent à rien (selon moi en tout cas – et pas que moi vu vos commentaires d’ailleurs…), je vous propose aujourd’hui de nous tourner vers celles qui ont (en tout cas toujours selon moi… et vous peut-être ?) servi à quelque chose…

Jeff Buckley – Halleluja (Leonard Cohen)

J’avais pointé la semaine dernière la reprise inutile de Bastian Baker, mais celle de Jeff Buckley est à mon sens meilleure que l’originale et que les 126 autres versions de cet hymne de Leonard Cohen. Comme son titre l’indique, c’est une chanson spirituelle, tant par sa mélodie que ses paroles. Elle traite en effet dans le premier couplet du roi David et de son péché avec Bethsabee dont il enverra le mari en guerre pour s’y faire tuer, et qui tombera enceinte de leur union adultère, d’un enfant que Dieu leur reprendra pour punir ce péché. Elle parle ensuite semble-t-il d’un autre récit biblique, relatif lui à Samson et Dalila. Le premier tirait sa grande force de ses cheveux, qu’il perdit quand la seconde après l’avoir séduit les lui coupa : « She broke your throne and she cut your hair ». Cohen conclut ces deux épisodes par un parallèle avec lui-même sur l’amour dévastateur avant un petit couplet qui fait un lien entre l’acte sexuel et Dieu, et un dernier en guise de prière où il s’en remet au tout puissant. Autant dire que si on avait demandé à tous ces interprètes de nous expliquer les paroles, il n’y aurait pas eu tant de reprises ! La bouille torturée de Buckley, la profondeur de son interprétation, si l’on ajoute à cela son destin tragique, en font pour moi la meilleure version.

****

Cake – I will survive (Gloria Gaynor)

Les reprises, ça peut être sympa quand on y ajoute sa touche personnelle. C’est ce qu’a fait le groupe de rock alternatif Cake en 1991 avec sa version du célèbre I Will Survive de Gloria Gaynor. La mélodie est la même, ce qui respecte le titre original, mais de l’orchestration, soit dit en passant très travaillée (de très bons riffs), ne reste que la ligne de basse, et encore, le rythme est plus lent. Pourtant on reconnaît la chanson. Je dis donc bravo ! En plus le clip est marrant !

****

Supergrass – Some Girls are Bigger than Others (The Smiths)

&

Divine Comedy – There is a light that never goes out (The Smiths)

sur la compilation hommage « The Smith is Dead »

Si vous aimez les Smith et que vous n’avez pas cette compilation hommage produite par les Inrocks en 1996 pour célébrer le dixième anniversaire de l’album The Queen is Dead, que le magazine considère comme le meilleur album des années 1980, et bien… tant pis pour vous !
Si les Smiths n’ont sorti que quatre opus avant de se séparer, The Queen is Dead (leur troisième album) n’en reste pas moins encore aujourd’hui considéré comme le meilleur album de tous les temps selon le New Musical Express, la bible anglaise du rock. C’est pourtant les Inrockuptibles, magazine français(cocorico !), qui eurent l’idée géniale de faire appel aux pointures du rock des années 1990, toutes bercées et se réclamant des Smiths pour réaliser ce disque « tribute ». Et bien leur en prit, puisqu’on y trouve quelques perles, parmi lesquelles mes deux préférées qui sont aussi les deux derniers titres du disque, la reprise de « Some Girls are Bigger than Others » de Supergrass et celle de « There is a Light That Never Goes Out » par The Divine Comedy. Un très bon travail puisque chacun des groupes marque de sa patte le titre qu’il a choisi de reprendre, tout en respectant l’essence même de la chanson. Et s’attaquer aux Smiths, c’était risqué… Ce n’est d’ailleurs pas un pari réussi par tous les groupes qui ont participé à cette compilation. D’ailleurs puisqu’on est dans les Smiths, ne me parlez pas de la reprise qui a servi au générique de la série Charmed…

****

Beck – Diamond Dogs (David Bowie)

Bon ok ce n’est pas la meilleure de Beck et l’orginale reste la meilleure version. Mais quand Beck fait du Beck avec du Bowie, c’est tout de même assez classe. Surtout quand c’est pour la B.O de Moulin Rouge.

****

Oasis – Cum on feel the Noise (Slade)

Figurant en face B du single Don’t look Back in Anger en 1996, Oasis redonnera une seconde jeunesse à ce titre de Slade qui fut en 1973 le premier à entrer en première position des charts britanniques depuis 1969 (le précédent number one ayant été occupé par les Beatles). Enfin une troisième jeunesse puisque le groupe de Glam Quiet Riot en avait déjà sorti une reprise en 1983… après leur avoir déjà piqué Mama we’re all Crazy Now ! Toujours est-il que je ne suis pas fan de Slade et que je trouve donc la version d’Oasis bien meilleure, surtout que c’est Noël qui chante. Remercions les d’ailleurs puisqu’ils auront permis au groupe de se refaire une santé financière grâce aux royalties, sans doute même plus qu’à la sortie du disque original, compte tenu du succès d’Oasis à l’époque !

****

Johnny Cash – Hurt (Nine Inch Nails)

Si si, c’est Johnny Cash qui a repris Nine Inch Nails et pas le contraire comme le pense un grand nombre de mélomanes ! Cette chanson poignante sur la dépression, prend une autre dimension dans l’interprétation (tout comme dans le clip…) d’un Johnny Cash vieillissant (la reprise date de 2002 et Cash disparaîtra en 2003…). A noter que « crown of shit » (comprendre couronne de merde, charmant) de Trent Reznor devient « crown of thorns » (couronnes d’épines, plus classe) dans la bouche de Johnny Cash, ou comment notifier à Trent Reznor qu’on peut utiliser de jolis mots sans faire perdre de sens au texte…

****

Finalement, je suis bien contente d’avoir rédigé ce billet qui fait remonter les reprises dans mon estime ! J’ai en effet trouvé en faisant mes recherches pas mal de bonnes versions, dont certaines surpassent l’originale. Je n’aborderai pas celles qui ont même fait oublier l’originale, comme Nothing Compares to You de Sinead O’Connor ou I Will Always love You de Withney Houton, quoique ça pourrait faire l’objet d’un prochain billet, pourquoi pas !

Et vous quelles sont vos reprises préférées ?

Publicités

9 réflexions sur “Ces reprises qui ont de la gueule

  1. tequi dit :

    Oh oui poursuit l’analyse sur un prochain billet ! Et moi aussi je préfère de loin la version de Jeff Buckley à l’originale de Cohen ! Et d’ailleurs, quand les reprises sont bonnes, elles peuvent aussi amener à faire découvrir les chansons originales qu’on ne connait pas forcément !
    Sinon je m’étonne que tu n’ais pas cité Je l’aime à mourir de Shakira… muahahahahahahahahahahah (ouais y a des jours je me fais marrer toute seule !)

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s