Person of (my) interest

Person of interest

Finch, Fusco, Carter et Reese

Fraîchement déboulée sur TF1, Person of Interest est une série qui a pas mal de bons arguments : Jim Caviezel, des grosses ficelles, une production de J.J Abrahams (ne me faites as l’affront de me demander qui c’est), du suspense à gogo et une intrigue de fond bien ficelée. A regarder par contre en VO exclusivement, parce que la VF est insupportable à mon goût. Je vous pitche de quoi ça cause ? John Reese (Caviezel), ex agent de la CIA qui se fait passer pour mort, est engagé par Harold Finch, milliardaire de son état (et qui apparemment se fait passer pour mort lui aussi), pour sauver ou arrêter des gens impliqués dans des crimes. Victimes ou Coupables, à eux de le découvrir afin d’éviter le pire pour ces personnes. Mais comment savent-ils ces deux gugus, qu’il va arriver quelque chose à ces « personnes d’intérêt » ? Et bien figurez vous que Finch a conçu par le passé pour le gouvernement une super machine qui reliée à tous les mouchards micro, vidéo et je ne sais quels autres systèmes de surveillance installés dans tout le pays arrive à déceler toute seule en recoupant le tout qu’il se trame quelque chose de louche. Et nous sort un petit numéro de sécu comme seul indice. Le truc c’est que le gouvernement a commandé cette machine pour déjouer les attentats terroristes. Et que la machine elle, elle voit tout. Donc Finch, gentil comme il est (ça change de son personnage dans Lost, à Michaël Emerson), il ne peut pas la laisser se remettre à zéro tous les jours, alors il chope les numéros de sécu et mène son enquête avec l’aide et les bonnes pratiques de Reese. Par bonnes pratiques, entendez en gros je tire dans le tas et faut pas me faire chier. Manque de bol, l’inspecteur Carter, la fliquette fouineuse de service, a le nez qui traîne un peu partout. Mais bon, c’est une gentille elle aussi donc… Il y a aussi L’inspecteur Fusco, l’ex flic ripoux que Reese a caser là pour faire l’indic et surveiller Carter… Côté fil rouge, on navigue entre l’intrigue de chaque épisode et des flashbacks sur le passé des deux héros, qui finiront sûrement par nous apprendre pourquoi ils se font passer pour morts, pourquoi ils sont meurtris, et pourquoi ils sont une dent contre le système, la CIA, le gouvernement (les éternels ennemis – la vérité est ailleurs souvenez-vous!) et donc plus enclins que quiconque à sauver ces bonnes gens.

C’est vachement sympa en bref, j’aime bien, ça cogne dur et ça distrait bien ! Donc à vos postes et à vos commentaires !

Et comme ça passe en France sur la UNE, voici mon cadeau, le lien vers les épisodes en replay ! Bon ok c’est en VF mais ça donne déjà un bon aperçu ;-D

Publicités

7 réflexions sur “Person of (my) interest

  1. Juliette dit :

    j’avais commencé aussi, plutôt séduite par le pitch de départ. J’en ai vu 5 ou 6, j’ai aimé et puis…et puis j’ai laissé passer une semaine et cela ne m’a pas manqué ! Vite apprécié vite oublié malheureusement pour moi 🙂

    • desperatecouchpotatoe dit :

      Ça c’est ce que j’appelle l’effet Les experts, tu accroches au début, tu en loupes deux ou trois sans faire gaffe et tu te rends compte que tu est sevree ! C’est pas encore mon cas avec celle là… À suivre donc !

Ce blog adore les commentaires, lâchez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s